Réservé aux abonnés

La sécurité, une vocation

Philippe Rauch gère la sécurité du Tour de Romandie, entre autres événements sportifs, avec une minutie et un professionnalisme exemplaires. C’est un accident, lors du Rallye du Valais, qui a provoqué un déclic en lui.
29 avr. 2016, 23:37 / Màj. le 30 avr. 2016 à 00:01
Morgins, le 28 avril 2016



Etape du Tour de Romandie. Arrivée à Morgins.

Philippe Rauch, responsable sécurité 



Sacha Bittel/Le Nouvelliste

«C’est une passion...» Dévorante, en l’occurrence. Philippe Rauch aime le sport. Sous toutes ses formes. Il l’a pratiqué. Il l’a vécu par procuration, aussi. «Mon père (ndlr: Henri Rauch) a été président du HC Sierre.» D’ailleurs, il le vit au quotidien. Mais ce qui l’obsède, plus que le résultat, plus que les émotions, plus que les images, c’est la sécurité. Des coureurs. Des suiveurs. Et du public. Ce n’est pas ce qu’il y a de plus sexy. Mais c’est ce qui l’anime, ce qui l’obsède chaque jour de l’année. «J’aime le travail en amont, la préparation, l’organisation. Je tiens ça aussi de mes par...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois