Réservé aux abonnés

Racisme: la Russie prend le problème au sérieux

30 mars 2018, 00:01
/ Màj. le 30 mars 2018 à 00:01
5465017 27.03.2018 From left, foreground: Russia's Alan Dzagoyev and France's Paul Pogba during a friendly match between the national teams of Russia and France. Grigoriy Sisoev / Sputnik (KEYSTONE/SPUTNIK/Grigoriy Sisoev)

Montrée du doigt après les cris de singe entendus mardi lors du match amical contre la France, la Russie n’a plus le choix. Elle s’est engagée à agir fermement pour traiter le problème du racisme dans les stades, à moins de trois mois de la Coupe du monde (14 juin-15 juillet).

Des cris de singe ont retenti

L’espace de quelques secondes, les onomatopées ont été distinctement entendues lors de la retransmission de la rencontre; notamment à la 73e lorsque le milieu de terrain Paul Pogba touchait le ballon à proximité de la ligne de touche. Outre Pogba, l’attaquant Ousmane Dembélé a aussi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois