Réservé aux abonnés

"Gian Piero Gasperini représentait un risque excessif"

Remercié par le président Massimo Moratti, l'entraîneur milanais a cédé sa place à Claudio Ranieri.
03 août 2015, 09:25
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
"J'ai enfin pu voir mon Inter": voilà la déclaration du richissime président de l'Inter de Milan, Massimo Moratti, suite à la première victoire de son club de la saison. C'était il y a un peu plus d'une semaine, lorsque les siens ont battu Bologne par trois buts à un. "Il me semble que tout s'est normalisé depuis l'arrivée de Claudio (ndlr: Ranieri). L'équipe a trouvé une logique que Gasperini aurait pu trouver en restant en place, mais j'aurais alors pris un risque excessif" .

Retour à un football classique

Il est vrai que le risque était gros, tant Gasperini était venu chambouler le disp...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois