Réservé aux abonnés

"Compte tenu de la situation, c'est comme une victoire"

Le Suisse, 2e à R oubaix, prend la tête du classement UCI.
03 août 2015, 08:48
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Fabian "Superman" Cancellara est redevenu humain sur Paris - Roubaix, comme au Tour des Flandres. Le Bernois a souffert à la fois d'un entourage moins efficace et d'un marquage très strict.

Deuxième de Milan - Sanremo, troisième du Tour des Flandres, deuxième de Paris - Roubaix. Dans les grandes classiques, Fabian Cancellara reste le point de repère, autour duquel la course s'articule. A 30 ans, le quadruple Champion du monde du contre-la-montre évolue toujours à très haut niveau, même s'il a semblé moins dévastateur dans ses accélérations sur les pavés que l'année passée.

Rares ont été ses ri...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an