Réservé aux abonnés

Bernard Challandes chasse les regrets

Le premier tour a éprouvé l'entraîneur de l'équipe valaisanne qui s'est envolé en direction des Tropiques pour recharger les batteries. Sans renier les options prises durant l'automne, bonnes ou mauvaises.
02 août 2015, 19:40
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Bernard Challandes hibernera au chaud pour ses premières vacances sédunoises. L'affirmation s'exprime autant au sens propre qu'au figuré. Moins de vingt-quatre heures après le coup de sifflet final du derby de La Maladière, le technicien neuchâtelois s'est envolé en direction des Tropiques. Dix jours de soleil et de récupération pour un abonné mobile qui désire «débrancher» au terme d'un premier tour éprouvant. «Je termine l'un des premiers tours les plus éprouvants de ma carrière», avoue-t-il. La vision plus abstraite touche le «réchauffement climatique» intervenu sur le banc de Tourbillon ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois