Réservé aux abonnés

Ebola, un premier test prometteur

L'essai d'un vaccin à Lausanne ne provoque aucun effet indésirable.
07 août 2015, 14:30
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_2783005.jpg

"En général, les singes répondent mieux que l'homme mais, là, la réponse est équivalente. C'est bon signe." Le professeur Blaise Genton, patron du service des maladies infectieuses au Chuv de Lausanne, mène actuellement un essai d'un vaccin préventif contre le virus Ebola. Et il se réjouit des premiers résultats chez l'homme, obtenus par ses confrères des Instituts nationaux de la santé (NIH) et publiés dans le "New England Journal of Medicine".

Les chercheurs ont administré à 20 volontaires sains, dans le cadre d'un essai de phase I, le vaccin cAd3-EBO développé par GlaxoSmithKline (GSK). Pr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois