Réservé aux abonnés

Un appel à la force

Le spectre de la guerre civile se rapproche.
02 août 2015, 19:41
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Le camp d'Alassane Ouattara, un des deux présidents ivoiriens proclamés, a demandé hier à la communauté internationale de faire usage de la force pour déloger du pouvoir son rival Laurent Gbagbo. Mais celui-ci a réaffirmé qu'il était le président.

«Après toute la pression internationale et les sanctions qui n'ont pas produit d'effet sur M. Gbagbo, il est évident qu'il n'y a qu'une solution qui reste, celle de la force», a déclaré Guillaume Soro, premier ministre désigné par Alassane Ouattara, à une chaîne de télévision française.

«Je demande au Conseil de sécurité des Nations Unies, à l'Union ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois