Russie: les autorités carcérales vont transférer Alexeï Navalny à l’hôpital

L’état de santé de l’opposant russe en grève de la faim est jugé «satisfaisant». Il sera transféré vers une unité hospitalière pour les condamnés. A Genève, Alexeï Navalny a été honoré ce lundi pour son courage par 25 ONG.
19 avr. 2021, 11:24
/ Màj. le 19 avr. 2021 à 16:46
Le Russe est en grève de la faim depuis près de trois semaines.

Les services carcéraux russes ont décidé lundi de transférer vers un hôpital pour prisonniers l’opposant russe Alexeï Navalny, en grève de la faim depuis environ trois semaines. Elles ont toutefois jugé son état de santé «satisfaisant».

«Une commission de médecins (…) a décidé du transfert d’A. Navalny vers une unité hospitalière pour les condamnés qui se trouve sur le territoire de la colonie pénitentiaire n°3 de la région de Vladimir», a indiqué le service carcéral de cette région dans un communiqué.

 

 

«L’état de santé de A. Navalny est jugé satisfaisant actuellement, il est ausculté quotidiennement par un médecin-thérapeute», dit-il. Selon la même source, «avec l’accord du patient, il lui a été prescrit une thérapie vitaminée».

L’état de santé de l’opposant, qui selon ses partisans risque de graves problèmes cardiaques et rénaux pouvant entraîner la mort, est d’autant plus inquiétant qu’il a survécu il y a moins d’un an à un empoisonnement par une substance neurotoxique.

M. Navalny a annoncé avoir cessé de s’alimenter le 31 mars pour dénoncer son traitement en prison et notamment le fait qu’il ne soit pas traité pour de graves douleurs au dos. Il avait indiqué sur les réseaux sociaux qu’il ne consommait que de l’eau.

Navalny récompensé pour son courage à Genève

L’opposant russe Alexeï Navalny a été honoré par 25 ONG à Genève pour son courage. Il a été choisi pour son «courage extraordinaire et ses efforts héroïques pour alerter sur les graves violations des droits humains par le régime de Poutine en Russie», a souligné le directeur d’UN Watch Hillel Neuer, cité dans un communiqué lundi. 

C’est la fille de l’opposant, Daria Navalnaya, 20 ans, qui recevra la récompense en son nom, dans le cadre du Sommet de Genève pour les droits humains et la démocratie le 8 juin 2021.