Manifestations anti-corruption en Russie: Washington condamne l'arrestation de centaines de personnes

Washington condamne l'arrestation en Russie de près d'un millier de manifestants ainsi que d l'opposant Alexeï Navalny, en marge de manifestations anti-corruption.
27 mars 2017, 06:59
/ Màj. le 27 mars 2017 à 07:12
Parmi les centaines de manifestants pacifiques arrêtés, il y a des observateurs des droits de l'Homme et des journalistes.

Les Etats-Unis ont condamné dimanche l'arrestation en Russie de plusieurs centaines de personnes au cours de plusieurs manifestations contre la corruption à travers le pays. Ils ont qualifié l'épisode d'"affront" aux valeurs démocratiques.

"Nous appelons le gouvernement de la Russie à libérer immédiatement tous les manifestants pacifiques", a annoncé dans un communiqué le porte-parole du département d'Etat, Mark Toner. Washington se dit en outre "troublé" d'apprendre l'arrestation de l'opposant Alexeï Navalny.

"Interpeller des manifestants pacifiques, des observateurs des droits de l'Homme et des journalistes est un affront aux valeurs démocratiques fondamentales", a ajouté le porte-parole.

 

 

Démission de Medvedev réclamée

Pourfendeur de la corruption des élites russes, M. Navalny a accusé au début du mois le premier ministre Dmitri Medvedev d'avoir "créé un réseau corrompu de fondations caritatives à travers lesquelles il reçoit les pots-de-vin des oligarques et se construit frénétiquement des palais et des lieux de vacances à travers tout le pays".

M. Navalny, qui ambitionne de se présenter à l'élection présidentielle de l'année prochaine, avait appelé dimanche à des rassemblements dans tout le pays pour réclamer la démission du premier ministre.

Dans la seule ville de Moscou, où le rassemblement de 7000 à 8000 personnes n'avait pas été autorisé, la police rapportait en fin d'après-midi avoir arrêté environ 500 manifestants. L'organisation OVD-Info, spécialisée dans le monitoring des manifestations, a fait état d'"au moins 933 personnes" interpellées dans la capitale et de dizaines d'autres en province.