Réservé aux abonnés

Londres fait déchanter Berne à propos de la libre circulation

David Cameron ne remet pas en cause le principe fondamental.
07 août 2015, 14:30
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_2783323.jpg

BRUXELLES

Tanguy Verhoosel

Ceux qui espéraient encore que Londres offrirait une planche de salut à la Suisse, dans le bras de fer qui l'oppose à l'UE, l'Union européenne, sur la libre circulation des personnes, vont devoir déchanter. Même s'il est plus que jamais déterminé à lutter contre le tourisme social, le Royaume-Uni a renoncé à remettre en question un principe fondamental de la construction européenne.

Le premier ministre britannique, David Cameron, a décrit hier les mesures que son pays souhaite pouvoir adopter afin de freiner l'afflux d'immigrés sur l'île. "Nous voulons ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an