Réservé aux abonnés

Les retours de flammes

L’homme expose toujours plus la planète aux incendies extrêmes. En Amazonie plus qu’ailleurs.
30 août 2019, 00:01
/ Màj. le 30 août 2019 à 00:01
epa07799816 A fireman work to extinguish a fire at a forest near Porto Velho, Brazil, 28 August 2019. Brazil Amazon region suffer the worst fires of the last years. The government of Brazil has deployed some 40 thousand military personnel in the Amazon region.  EPA/Joedson Alves BRAZIL AMAZON FIRES

L’écran de fumée amazonien masque une réalité brûlante: les incendies de forêts et feux de brousse dévorent d’immenses superficies à travers le monde, dans une quasi-indifférence. A moins que des villes soient menacées ou enfumées. En pleine poussée de fièvre, provoquée par les émissions de gaz à effet de serre, la planète a vu apparaître une éruption de boutons du côté de l’Amazonie et de l’Afrique australe principalement. Des régions criblées de points rouges sur la carte satellite de la Nasa, comme autant de signaux d’alarme.

La situation est-elle exceptionnelle?

Les feux intentionnels annonc...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an