Le chef étoilé français Marc Veyrat est condamné à 100'000 euros d'amende

Le célèbre chef étoilé Marc Veyrat a été condamné à une amende de 100'000 euros (107'000 francs au cours du jour) pour avoir défriché sans autorisation 7'000 m2 de forêt et porté atteinte à un marais protégé de plus de 10'000 m2. Il y a quelques jours, il est pourtant aux fourneaux de la COP21, le sommet international sur... le climat et l'environnement.
18 déc. 2015, 10:57
/ Màj. le 18 déc. 2015 à 10:59
Marc Veyrat, triplement étoilé Michelin, devra s'acquitter d'une très lourde amende.

Le célèbre chef Marc Veyrat a été condamné vendredi à 100'000 euros d'amende pour des infractions à l'environnement sur le site de son restaurant dans les Alpes françaises. Ironie de l'affaire: il avait été un des cuisiniers de la COP21.

Le chef français au grand chapeau noir a été reconnu coupable d'avoir défriché 7000 m2 de bois et de forêt sans autorisation. Il a aussi porté atteinte à des zones humides sur une surface de plus de 10'000 m2 à Manigod, où il possède un restaurant gastronomique et une propriété familiale.

Le tribunal a ordonné la remise en état de ces zones humides (des sols gorgés d'eau pendant plus de six mois de l'année) dans un délai de trois mois, sous peine d'astreinte de 3000 euros par jour de retard. Le parquet avait requis lors de l'audience le 27 novembre quatre à six mois de prison avec sursis et 100'000 euros d'amende, soit à peu près 108'000 francs.

L'avocat de M. Veyrat, Me Nicolas Ballaloud, a estimé que la peine d'amende était "lourde" et due "à la personnalité et à la notoriété de M. Veyrat". "Nous allons réfléchir et attendre d'avoir les motivations du jugement" pour décider d'un éventuel appel, a précisé l'avocat.

Parcours pédagogique

La justice reproche au chef de 65 ans d'avoir réalisé, entre 2012 et 2013 dans une zone naturelle protégée des travaux d'aménagement d'un parcours pédagogique considérés comme nuisibles à l'environnement. Selon les autorités locales, "le seuil de dégradation de certaines parcelles" est tel que "les sols sont devenus stériles".