Fukushima: les risques de cancer ont augmenté

Un an après, le risque de cancers s'est accru dans la zone de Fukushima.
07 août 2015, 11:03
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
fuku

Les risques de cancer ont augmenté dans les zones les plus contaminées proches de l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima, au Japon. En dehors de ces zones, aucune augmentation des cas de cancer n'est anticipée.

"Les risques sont faibles pour la population en général au Japon et à l'extérieur du Japon et aucune augmentation observable dans les taux de cancer n'est anticipée", affirme le rapport des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), publié à Genève deux ans après l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima.

Par contre, selon l'étude de 200 pages, "les risques de cancers ont augmenté dans certaines catégories de la population de la préfecture de Fukushima et une surveillance à long terme est nécessaire".

Dans la zone la plus contaminée, les risques de cancers ont augmenté de 4% par rapport aux taux normaux chez les femmes exposées aux radiations comme chez les enfants. Les risques de leucémie ont augmenté de 7% chez les hommes comme chez les enfants exposés et la hausse est de 70% pour le cancer de la thyroïde chez les femmes et les enfants.

Dans la seconde zone la plus contaminée de la préfecture de Fukushima, les risques de cancers, évalués par les experts, sont environ la moitié de ceux encourus dans la zone la plus exposée aux radiations causées par l'accident de la centrale nucléaire.