Etats-Unis: le suspect de l’explosion à Nashville est décédé dans la détonation

Les autorités ont communiqué dimanche que l’homme auteur de l’explosion à la bombe dans une rue de Nashville est décédé. Il a péri dans la déflagration.
28 déc. 2020, 07:48
/ Màj. le 28 déc. 2020 à 13:33
La déflagration, qui a eu lieu vendredi à 06h30, a dévasté une partie d'une artère commerçante dans le centre historique de la capitale de la musique country (archives).

L’homme qui a fait exploser une bombe à Nashville (Tennessee) le matin de Noël a été tué dans l’explosion, ont communiqué les autorités dimanche. Elles ont précisé que rien n’indiquait que d’autres personnes étaient impliquées dans les faits.

Les autorités de cet Etat américain n’ont pas encore déterminé le motif de cette explosion et indiqué que, pour le moment, elles ne pouvaient pas commenter s’il s’agissait d’un acte de terrorisme domestique ou non. Elles cherchent toujours à déterminer si une idéologie a poussé le suspect de 63 ans à agir de la sorte.

Nous sommes arrivé à la conclusion qu’un individu du nom d’Anthony Warner est le suspect de l’explosion. Il était présent quand la bombe a été déclenchée et a péri dans l’explosion
Donald Cochran, magistrat chargé de l’affaire

Trois personnes ont été blessées dans l’explosion.

«Nous sommes arrivé à la conclusion qu’un individu du nom d’Anthony Warner est le suspect de l’explosion. Il était présent quand la bombe a été déclenchée et a péri dans l’explosion», a affirmé Donald Cochran, le magistrat américain chargé de l’affaire.

M. Warner a été identifié par son ADN retrouvé sur place et des effets personnels fournis par des proches, selon les autorités, ce qui a contribué à une identification rapide.

A lire aussi : Etats-Unis: une forte explosion souffle une rue de Nashville et fait au moins trois blessés

La déflagration, qui a eu lieu vendredi à 06h30, a dévasté une partie d’une artère commerçante dans le centre historique de la capitale de la musique country. Juste avant la détonation du véhicule, un enregistrement au ton glaçant a été diffusé par haut-parleur appelant les personnes alentour à évacuer.