Espace: la Chine lance une puissante fusée Longue Marche-5

Partie du site de Wenchang, la fusée Longue Marche-5 expédié par la Chine vendredi représente un des lanceurs les plus puissants du monde. L’engin joue un rôle important pour une mission sur Mars programmée en 2020.
27 déc. 2019, 14:50
/ Màj. le 27 déc. 2019 à 14:57
Il s'agit du troisième lancement de l'engin spatial depuis 2016.

La Chine a lancé vendredi une fusée Longue Marche-5, un des lanceurs les plus puissants au monde. Ce lancement marque une étape cruciale pour une mission sur Mars programmée en 2020.

Cette fusée Longue Marche-5 est partie du site de Wenchang, dans l’île tropicale de Hainan, à 20h45 locales (11h45 en Suisse), selon des images diffusées en direct par la télévision d’Etat CCTV.

 

 

Il s’agit du troisième lancement de l’engin spatial depuis 2016. Lors du premier, en juillet 2017, Pékin avait essuyé un échec dans son ambitieuse conquête spatiale, lorsqu’une précédente Longue Marche-5 s’était écrasé en mer peu après le décollage.

Important pour le programme 2020

Selon le site internet spécialisé NASASpaceflight.com, la fusée lancée vendredi emporte un satellite de télécommunications d’un poids maximum de 14 tonnes, qui doit être placé en orbite géostationnaire. Cette capacité fait du lanceur chinois l’équivalent de la fusée européenne Ariane-5, de l’américaine Delta IV Heavy, ou de la russe Proton M.

La fusée Longue Marche-5 est chargée d’importantes missions.
Wu Yanhua, directeur adjoint de l’Administration nationale de l’espace

Il est surtout un des maillons fondamentaux du programme spatial chinois en 2020 et au-delà. «La fusée Longue Marche-5 est chargée d’importantes missions», avait assuré samedi dernier le directeur adjoint de l’Administration nationale de l’espace, Wu Yanhua.

«Si ce vol est réussi, elle devra s’acquitter d’une série de missions cruciales, dont le lancement de la première sonde martienne chinoise, de la sonde lunaire Chang’e-5 et d’un module central de la station spatiale habitée», avait-il précisé, alors que la fusée était acheminée sur son pas de tir. Le satellite Shijian-20 emporté par la fusée géante doit évoluer jusqu’à 36’000 km de la Terre, selon la revue spécialisée digitaljournal.com.