Réservé aux abonnés

Des fissures minent le parti Baas

Plus de 230 militants ont démissionné pour protester contre la répression, en signe de solidarité avec la population. Mais les cadres restent fidèles à Bachar el-Assad.
03 août 2015, 08:51
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

En signe de solidarité avec la population réprimée par les forces de sécurité, plus de 230 membres du Baas, le parti unique au pouvoir en Syrie, ont démissionné ces derniers jours. "Ce ne sont pas des responsables du parti, mais de simples militants qui habitent dans les régions les plus durement frappées par la répression", souligne un expert de la vie politique syrienne.

A Deraa, berceau d'une contestation sans précédent contre le régime de Bachar el-Assad, 203 membres du Baas ont rendu leur tablier pour protester contre les 120 morts tombés sous les balles de l'appareil sécuritaire dans cet...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois