Réservé aux abonnés

Cuba sur le chemin d’une succession incertaine

Un mois après la mort de Fidel, aucune figure de la nomenklatura ne se dégage vraiment dans le sillage de Raúl Castro (85 ans), l’actuel chef de l’Etat.
28 déc. 2016, 22:59
/ Màj. le 29 déc. 2016 à 00:01
Cuba's President Raul Castro addresses the National Assembly in Havana, Cuba, Tuesday, Dec. 27, 2016. (Ladyrene Perez, Cubadebate via AP) Cuba Parliament

«Papa est mort. Papa est mort. Voilà la seule réponse à toutes les questions sur le futur de Cuba», dit Javier, un fonctionnaire noir du ministère de l’Intérieur. Le colosse roule ses muscles et, dans un sourire, il ajoute: «La question de la succession et de l’après-Raúl n’a guère de sens ici. Regardez ce qui est arrivé à Felipe (Pérez Roque) et à Carlos Lage.»

Pressentis comme les dauphins des frères Castro au tournant des années 2000, Felipe Pérez Roque, alors ministre des Affaires étrangères, nommé à ce poste en 1999 à l’âge de 34 ans, et Carlos Lage, vice-président du Conseil d’État, ont é...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois