Climat: une algue prolifère et tue indirectement des centaines de tortues rares

Une marée rouge de microalgues toxiques causée par le changement climatique est responsable de la mort de 292 tortues vertes. Ces dernières ont été retrouvées sur les plages du sud du Mexique.
10 janv. 2020, 19:54
/ Màj. le 10 janv. 2020 à 20:32
Près de 300 tortues vertes ont été retrouvées mortes.

Près de 300 tortues vertes, une espèce menacée, ont été retrouvées mortes sur des plages du sud du Mexique. Cette hécatombe est la conséquence d’une marée rouge de microalgues causée en partie par le changement climatique, ont annoncé jeudi les autorités.

Ces microalgues servent de nourriture à un minuscule poisson appelé salpe qui est toxique pour les tortues. Les salpes sont arrivées sur les côtes de l’Etat méridional d’Oaxaca il y a une quinzaine de jours, selon le Bureau fédéral pour la protection de l’Environnement.

292 tortues

Au total 292 tortues ont été retrouvées mortes. Vingt-sept ont été sauvées et vont être soignées avant d’être relâchées dans la nature. Les tortues vertes, qui peuvent atteindre 1,5 mètre de longueur, nichent sur les côtes du Mexique, mais aussi à Hawaï et en Australie. Selon les experts scientifiques, les marées de microalgues rouges sont causées par plusieurs facteurs, dont le changement climatique.