Beyrouth meurtrie, victime de la corruption: chronologie d’une catastrophe annoncée

Au moment de comprendre comment 2750 tonnes de nitrate d’ammonium ont provoqué des déflagrations qui ont provoqué la mort de plus de 170 personnes et d’énormes dégâts à Beyrouth, la question que l’on peut aussi se poser, c’est comment ce produit dangereux a atterri dans des entrepôts il y a plus de six ans sans protection particulière, au milieu du port de la capitale libanaise.
14 août 2020, 15:44
/ Màj. le 14 août 2020 à 15:44
La catastrophe qui a frappé Beyrouth pouvait-elle être évitée? Certainement.
 

 

par Nicole Cajeux