Réservé aux abonnés

Amère fin de partie pour Gbagbo

L'ex-président, Laurent Gbagbo, a été capturé hier par les combattants d'Alassane Ouattara, puis transféré à l'hôtel du Golf.
03 août 2015, 08:48
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Laurent Gbagbo est assis sur un petit canapé. Il garde un visage étonnamment calme, digne. "S'il vous plaît. Pas maintenant, je n'ai rien à dire." Seule la voix du président désormais déchu trahit sa fatigue et la grande peur des dernières heures. L'ex-chef d'Etat est sonné, à terre. Autour de lui, les cinq soldats des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI) qui assurent sa garde demeurent silencieux. Ils semblent bizarrement intimidés.

La petite chambre de l'Hôtel du Golf où Laurent Gbagbo est retenu prisonnier semble étrangement étroite. En face, son épouse, Simone, cache ses yeux tuméf...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois