Réservé aux abonnés

A Kinshasa, le vote est une course d’obstacles

Des trombes d’eau et les dysfonctionnements du vote électronique ont perturbé hier les élections en République démocratique du Congo.
31 déc. 2018, 00:01
/ Màj. le 31 déc. 2018 à 00:01
Congolese voters who have been waiting at the St. Raphael school in the Limete district of Kinshasa Sunday Dec. 30, 2018, line up to vote after the voters listings were finally posted five hours after the official start of voting.  Some forty million voters are registered for a presidential race plagued by years of delay and persistent rumors of lack of preparation. (AP Photo/Jerome Delay) Congo Elections

Voter en République démocratique du Congo (RDC) n’est jamais un exercice facile. Hier, il fallait déjà être équilibriste pour se glisser au sec jusqu’à l’isoloir. La pluie lourde qui s’est abattue dans la matinée sur Kinshasa a transformé les rues et les cours d’école en mares fangeuses et gluantes. Elle a aussi refroidi les électeurs. A l’heure de l’ouverture, ils étaient bien peu.

Dans la primaire des Petits Chérubins de Bandale, non loin du centre de la capitale, une poignée d’adultes a pris place, en cherchant à s’abriter sous d’étroits auvents en bois pourri. Ils se disent heureux, comme ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois