oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
19.12.2012, 14:28 - Valais
Actualisé le 19.12.12, 15:49

L'EPFL concrétise sa venue en Valais

Patrick Aebischer et Esther Waeber-Kalbermatten viennent de signer la convention.
Crédit: KEYSTONE

La direction de l'EPFL et le Conseil d'État valaisan ont ratifié la convention sur l'implantation de l'antenne permanente de l'EPFL en valais. Ce pôle abritera onze chaires et entraînement la création de quelque 150 emplois à haute valeur ajoutée.

Le Valais accueillera onze chaires de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), les premières dès 2014. Un nouveau campus abritera l'antenne ainsi que la HES-SO de Sion. Le pôle EPFL-Valais entraînera la création de quelque 150 emplois à haute valeur ajoutée.

La convention instituant l'implantation de l'antenne permanente de l'EPFL en Valais a été signée mercredi à Sion par le Conseil d'Etat valaisan au grand complet et la direction de la haute école. Elle confirme les bases du projet présenté en janvier 2012.

La nouvelle entité oeuvrera dans les domaines de l'énergie (sept des onze chaires prévues), de la santé et de la nutrition. A cela s'ajoute notamment la création d'une plate-forme expérimentale unique en Europe, baptisée Energypolis.

Il s'agit d'imposantes installations de test pour les turbines hydrauliques, l'hydraulique des barrages et l'écoulement en milieu naturel et construit. Les équipements seront pour partie déménagés de l'EPFL à Lausanne.

Energypolis comprendra aussi une plate-forme inédite en matière de "chimie verte", ont indiqué les autorités devant les médias. Elle contribuera au développement de sources d'énergie innovantes, notamment à partir de cultures d'algues.

Futur campus universitaire

Le pôle EPFL-Valais collaborera étroitement avec le site de Sion de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO). Les deux entités se retrouveront d'ailleurs dans un même campus universitaire qui sera construit dans le quartier de la gare de Sion.

Le campus fera l'objet d'un concours d'architecture dont les résultats seront connus en juin 2013. Il accueillera les premières chaires de l'EPFL dès 2014, ainsi que la HES-SO et la fondation The Ark pour l'innovation en Valais dès 2016.

La création de ce campus représente pour l'Etat du Valais un investissement global de l'ordre de 335 millions de francs brut. Le coût sera réparti sur les dix prochaines années.

Quant au coût annuel de fonctionnement des chaires de recherche du Pôle EPFL Valais, il s'élèvera à 18,3 millions de francs durant les sept premières années. L'EPFL prendra en charge les 9,9 millions de francs pour les chaires transférées, l'Etat du Valais assumera le solde pour les nouvelles chaires.

Le Valais assurera la mise à disposition des équipements initiaux, l'EPFL prendra le relai. Les deux partenaires ont également convenu d'unir leurs recherches de sponsors.

Créer des synergies

En parallèle à l'installation de deux chaires de l'EPFL consacrées à la santé, le gouvernement valaisan envisage la création d'un campus santé sur le site de l'hôpital de Sion. Il a chargé l'Hôpital du Valais, en collaboration avec la HES-SO, de prévoir une telle réalisation dans un avant-projet de concours d'architecture.

Cette réalisation permettrait de créer des synergies en réunissant sur un même site des étudiants et des chercheurs de la HES-SO, de l'EPFL, de l'Institut de recherche en ophtalmologie (IRO) ainsi que des professionnels de la santé de l'Hôpital du Valais et de la Clinique romande de réadaptation.

Source: ATS



0 commentaire
Publier un commentaire

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire sur le site

Adresse e-mail
Mot de passe

Oublié votre mot de passe ?      Créer un compte web free







Agenda

Annuaire de liens

Boutique

Cinéma

Concours




Sondages