oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
19.11.2012, 17:12 - Valais
Actualisé le 19.11.12, 17:40

Récoltes 2011: Provins paie à 95%

Des personnes récoltent du raisin destiné à la production de vin lors des vendanges, dans les vignes de Provins, à Sierre.
Crédit: KEYSTONE

Le producteur de vins Provins a annoncé dans un communiqué qu'il paiera la récolte 2011 à 95% des prix prévus.

«Provins rémunérera la vendange 2011 à hauteur du marché, à 95 % des prix provisoires annoncés en début de récolte», a déclaré hier le premier producteur de vins suisses dans un communiqué de presse. Celui-ci précise par contre que les primes qualitatives sont maintenues.

En ce qui concerne la vendange 2012, le premier versement est planifié, comme d’habitude, pour le 15 décembre. Les  modalités de paiement seront communiquées à ce moment-là.

 

Pression sur le vrac

«Si nous vendons le fendant, le pinot noir, le gamay, la dôle ou le goron en vrac maintenant, nous vendons à perte», explique David Genolet, directeur marketing et communication de la coopérative. Provins attend donc avant de vendre ces produits, en espérant une reprise du marché. Cette attente a un coût.

Le marché du vrac est globalement en difficulté. Il subit une forte pression sur les prix de la concurrence étrangère. Les promotions que l’on trouve dans la grande distribution est là pour le démontrer. On peut ainsi acheter une syrah valaisanne à 4,76 francs la bouteille dans une grande surface. «Le prix du vrac est 15% en dessous du prix de revient», estime David Genolet.

 

Le pari de la qualité

Pour valoriser au mieux les raisins de ses sociétaires, Provins mise sur la qualité. «La part des produits de marque a quasiment doublé en 10 ans, passant de 35% en 2001 à 64% en 2011», note le directeur marketing, qui ajoute: «Le vigneron qui s’est diversifié s’en sort bien. Par contre, celui qui est resté à des cépages traditionnels et qui n’a pas adapté son vignoble a un peu de peine.»

 

Trop de rabais?

A quelques jours de la célèbre Vente aux quais, certains se demandent si Provins ne pratique pas trop de rabais, notamment envers ses sociétaires. «Les rabais sociétaires se justifient aussi par le fait qu’il n’y a pas de risque de paiement et qu’il n’y a de frais de livraison.»

Et la Vente aux quais? «Elle représente 1,5% du volume annuel. Contrairement à ce que certains pensent, les acheteurs viennent découvrir des produits et achètent du haut de gamme.» Ce qui valorise au mieux les vendanges.

Par Jean-Yves Gabbud



0 commentaire
Publier un commentaire

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire sur le site

Adresse e-mail
Mot de passe

Oublié votre mot de passe ?      Créer un compte web free





 

 

 




Agenda

Annuaire de liens

Boutique

Cinéma

Concours




Sondages