oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
mardi 7 février 2012

Courrier des lecteurs

Votre courrier a bien été envoyé. Il sera publié après validation.

Votre nom *
Votre adresse email *
Votre adresse postale *
NPA / Localité *
 / 
Merci de ne pas remplir ce champ
Sujet *
Titre *
Votre message *
 

 

Sujet :

Non aux 6 semaines de vacances pour tous.

« Initiative « 6 semaines de vacances pour tous » : NON ».
Si les premiers congés payés datent des années 30, les 4 semaines actuelles sont fixées dans le code des obligations depuis 1984. Seules exceptions légales, les jeunes de moins de 20 ans et les apprentis bénéficient de 5 semaines. L’initiative demande 6 semaines de vacances pour tous et toutes, quel que soit l’âge, le secteur d’activité ou le degré de formation. »
(source : Travail.Suisse, Service médias, Edition du 7 février 2012).

Je dis clairement « NON » au 6 semaines de vacances pour tous.
Premièrement, 6 semaines de vacances seraient trop chères pour les PME et les administrations. Je comprends l’objectif de l’initiative qui tend à vouloir améliorer le confort des travailleurs et des travailleuses mais malheureusement l’augmentation à 6 semaines est réellement exagérée. Alors que l’Europe sort à peine la tête de l’eau du franc fort et de la crise économique, il n’est pas sain de jouer avec le feu en demandant une faveur comme celle-là. En votant oui à l’initiative, vous dites oui à une augmentation des coûts du travail à environ 6 milliards par année.
Cela devient un chaos pour l’organisation d’une entreprise lorsque des collaborateurs-trices partent en vacances et que d’autres doivent assurer la continuité du travail, ainsi il sera difficile d’assurer le bon fonctionnement de l’entreprise.

De plus, le fait de vouloir prôner des privilèges pour tous crée inévitablement des injustices.
Est-ce qu’un(e) jeune de 20-25 ans qui finit son apprentissage/ses études a l’avantage de toucher le même droit de vacances qu’un homme de 50-55 ans qui a de l’expérience et qui a travaillé toute sa vie ?

NON car tout travail accompli avec les années méritent oui une augmentation de vacances comme une augmentation de salaire ou une prime en fin d’année.

Il est trop facile de demander le beurre, l’argent du beurre et la laitière !
A ce moment là, tout serait trop facile, que demander de plus, encore un salaire minimum pour tous ! Et alors un(e) jeune venant de terminer son apprentissage ou son école toucherait les mêmes prestations qu’un homme ou une femme expérimenté(e) ayant travaillé et cotisé toute sa vie !

Afin de garantir une prospérité économique, de sauvegarder nos emplois et de combattre l’injustice, je voterai NON à l’initiative du 11 mars 2012 sur les 6 semaines de vacances pour tous.
Ianniello Sabrina, Troistorrents
» Retour




Archives

Avis de décès

Concours

E-paper

Le Club