oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
samedi 4 février 2012

Courrier des lecteurs

Votre courrier a bien été envoyé. Il sera publié après validation.

Votre nom *
Votre adresse email *
Votre adresse postale *
NPA / Localité *
 / 
Merci de ne pas remplir ce champ
Sujet *
Titre *
Votre message *
 

 

Sujet :

Encore et toujours ces « CHERS » avions …

Aujourd’hui, on apprend que pour permettre à quelques pilotes de «s’envoyer en l’air» pour leur propre plaisir, sinon pourquoi?, la Confédération doit faire des économies.
On va donc économiser sur la recherche et la formation, plus de 300 millions par année. Or, on le sait depuis longtemps, la matière grise est notre seule matière première. Nos écoles supérieures doivent constamment se battre pour offrir à nos jeunes une formation performante et le FNRS n’est déjà pas très généreux avec les chercheurs, qu’est ce que cela va devenir?
Des jeunes avec une formation au rabais pour que quelques pilotes puissent…
On économise aussi sur les transports: 170 millions. On en a vu les conséquences immédiates, soit la facturation par la Confédération d’un supplément de 200 millions pour l’entretien et le remplacement de l’infrastructure des transports, ce qui provoque une augmentation des tarifs CFF, en moyenne de 5,6%, et les CFF nous annoncent déjà des augmentations plus conséquentes pour les années à venir.
Des transports publics plus chers pour que quelques pilotes…
Et encore, l’économie 125 millions, les finances 49 millions, les affaires étrangères 42 millions, justice et police 26 millions et, tiens, aussi la défense pour seulement 12 millions (je croyais que l’économie principale devait provenir du département concerné).
Et tout ceci, toujours pour que quelques pilotes…
Soyons sérieux. Il semble que la question de base ne se pose toujours pas, soit celle «de l’utilité de cette forme d’aviation militaire dans notre pays». Doit-on vraiment posséder aujourd’hui une flotte d’avions haut de gamme, donc très chers, pour un risque de conflit très aléatoire? Ne devrait pas plutôt doter notre armée de l’air d’hélicoptères qui serviraient au transport de troupes mais aussi d’aide en cas de catastrophes, tel que le transport de l’aide ou des blessés par exemple, quitte à acquérir quelques hélicoptères de combat (Cobra, Viper, Tigre ou autre Apache) pour «surveiller» notre espace aérien lors du WEF…, et quelques missiles sol-air pour ces fameux conflits tant craint par nos Autorités?
Mais non, M. Maurer, nous n’avons pas les moyens de nous offrir la meilleure armée du monde.
Dépenser des milliards pour permettre à quelques pilotes (etc.), n’est-ce pas dérouler le tapis rouge au GSSA qui ne manquera pas de profiter de la situation, ou alors est-ce le désir secret de nos autorités: une Suisse sans armée? Sincèrement, je ne le pense ni ne le souhaite. Alors, Messieurs nos représentants à Berne, s’il vous plaît, réfléchissez avant de prendre une telle décision. En tous les cas, les citoyens n’oublieront pas vos décisions lorsqu’il faudra vous réélire pour nous représenter au parlement.
Jean - Pierre Lonfat, Conthey
» Retour




Archives

Avis de décès

Concours

E-paper

Le Club