oubli mot de passe
login Inscription | Abonnement
07.07.2013, 13:27 - Monde
Actualisé le 07.07.13, 14:00

Espagne: les taureaux sont lâchés à Pampelune (vidéo et galerie photo)

La San Fermin à Pampelune est connue dans le monde entier pour ses course de taureaux et ses corridas.
Crédit: KEYSTONE

La ville de Pampelune, dans le nord de l'Espagne, a vécu sa première course de taureaux dimanche matin.

Tout en blanc et rouge, la ville de Pampelune, dans le nord de l'Espagne, s'est embrasée samedi pour les fêtes de la San Fermin.

Dansant, chantant, buvant dans les bars ouverts jusqu'à l'aube, les fêtards ont attendu jusqu'à 8 heures dimanche pour le premier des "encierros", ou lâchers de taureaux (voir notre galerie photo en cliquant sur le lien au bas de l'article), qui ont fait la renommée mondiale de la capitale de la Navarre.

Dangereux rituel

Quelques minutes sous extrême tension, pendant lesquelles des centaines de coureurs dévalent à un train d'enfer un parcours de 848,6 mètres le long des ruelles sinueuses. Ceux qui rêvent d'exploit s'approchent le plus près possible des énormes bêtes, six taureaux de plus d'une demi-tonne et six boeufs. D'autres préfèrent se tenir à distance.

Le dangereux rituel se répètera tous les matins jusqu'au 14 juillet. Le parcours, hérité d'une tradition médiévale, mène les taureaux jusqu'aux arènes où ils seront parqués en attendant la corrida du soir.

Lors de l'édition de l'an passée, 20'700 coureurs ont participé aux huit "encierros", soit une moyenne de 2587 par jour. Quinze participants sont morts depuis 1911, dont le dernier, un Espagnol, en 2009.

Fête et adrénaline

Ces fêtes ancestrales ont considérablement gagné en célébrité au début du 20e siècle sous la plume d'Ernest Hemingway, l'écrivain et journaliste américain qui en fera la toile de fond de son roman "Le soleil se lève aussi", publié en 1926.

Depuis, la popularité de la San Fermin ne s'est pas démentie. Chaque année, la ville de 200'000 habitants se remplit de centaines de milliers de passionnés espagnols et étrangers, en quête de fête et d'adrénaline.

L'an dernier, un million et demi de personnes se sont pressées dans les fêtes rythmées par les corridas, les processions religieuses ou les concerts.

Mais la San Fermin n'échappe pas à la crise économique qui frappe l'Espagne. Cette année, la mairie a réduit de 13,8% le budget, lequel s'élève à 2,1 millions d'euros (2,6 millions de francs).

Source: ATS



Galeries photo



0 commentaire
Publier un commentaire

Veuillez vous identifier pour poster un commentaire sur le site

Adresse e-mail
Mot de passe

Oublié votre mot de passe ?      Créer un compte web free







Agenda

Annuaire de liens

Boutique

Cinéma

Concours




Sondages