Réservé aux abonnés

Nestlé Suisse progresse un peu mais souffre de la force du franc

Les neuf usines de la filiale suisse du groupe alimentaire basé à Vevey exportent les deux tiers de leur production.
03 août 2015, 08:49
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

Nestlé Suisse ne se plaint pas de ses résultats 2010, mais souligne l'effet "vent contraire" produit par la hausse du franc suisse, a indiqué hier Eugenio Simioni, directeur général de filiale du groupe basé à Vevey. En marge de l'assemblée générale de Nestlé à Lausanne (lire ci-contre), le nouveau responsable de l'entité suisse a commenté la marche des affaires. En 2010, les ventes ont augmenté de 3% à 2,1 milliards de francs, avec des gains de parts de marché pour presque toutes les marques.

L'appréciation du franc fait partie des soucis de Nestlé Suisse, a relevé Eugenio Simioni en rappelan...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois