Réservé aux abonnés

«Les femmes doivent se jeter à l’eau»

Les femmes sont souvent en retrait alors qu’elles sont de bonnes investisseuses. Explications.
16 juin 2020, 00:01
/ Màj. le 16 juin 2020 à 00:01
A woman poses with the "Fearless Girl" statue after it is unveiled at its new location in front of the New York Stock Exchange, Monday, Dec. 10, 2018, in New York. The statue, considered by many to symbolize female empowerment, was previously located near the Charging Bull statue on lower Broadway. (AP Photo/Mark Lennihan) FEARLESS GIRL

«La finance reste un monde d’hommes», c’est Christine Lagarde, la nouvelle présidente de la Banque centrale européenne qui le dit. Et pourtant, les initiatives fleurissent pour féminiser ce dernier carré masculin. Sarah Genequand Miche, une gérante de fortune genevoise, apporte sa pierre en publiant à compte d’auteur un petit guide très facile d’accès, «Ce que valent les femmes».

En matière de placements, qu’est-ce qui distingue les femmes des hommes?

Dans leur ensemble, les femmes ne s’intéressent pas à ce genre de question.

Pour quelle raison?

Le sujet ne les passionne pas, car elles ne pensent ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois