Réservé aux abonnés

Le nombre de cas suspects est stable

07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39

En 2014, les cantons ont contrôlé 38 981 personnes dont 13 594 ont été suspectées de travail au noir, selon un rapport du Seco. Si la surveillance a augmenté par rapport à 2013, le nombre de cas suspects est stable. "Les cantons prennent la lutte contre le travail au noir très au sérieux" , a indiqué Rolf Gerspacher, chef du secteur Surveillance du marché du travail au secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). L'année passée, ils ont contrôlé 12 009 entreprises et 38 981 individus. Par rapport à 2013, cela représente une hausse de la surveillance des salariés de 12%. Le nombre de sociétés contr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois