Réservé aux abonnés

La Grèce racle ses derniers fonds de tiroirs

Athènes paiera le FMI le 5 juin. Mais au prix de prélèvements jusque dans la trésorerie des maisons de retraite.
07 août 2015, 15:28
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_3164964.jpg

ALEXIA KEFALAS

Après plusieurs jours d'alerte à la cessation de paiement imminente, le gouvernement grec annonce avoir trouvé les 302,5 millions d'euros, qu'il doit verser au FMI dans huit jours, le 5 juin. Pour autant, le suspense n'est pas entièrement levé pour les trois tranches suivantes du mois de juin (1,7 milliard au total). Le gouvernement d'Alexis Tsipras a en effet répété qu'à choisir, il préférera assurer le paiement des salaires et des retraites des fonctionnaires plutôt que rembourser le FMI. Et il est vraiment en train de racler les fonds de tiroirs, au prix de nouveaux sacrifice...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois