La BNS a enregistré un bénéfice de 5,7 milliards au 1er trimestre

La banque nationale suisse a annoncé jeudi avoir enregistré un bénéfice de 5,7 milliards au 1er trimestre 2016. Le stock d'or a généré une plus-value de 4,1 milliards.
28 avr. 2016, 07:34
/ Màj. le 28 avr. 2016 à 10:06
Le stock d'or a généré une plus-value de 4,1 milliards, a indiqué jeudi la banque centrale.

Après avoir subi une perte de 30 milliards au 1er trimestre 2015, la Banque nationale suisse (BNS) a pu renouer avec les bénéfices lors des trois premiers mois de 2016. L'institut d'émission a dégagé un bénéfice de 5,7 milliards de francs.

La BNS a profité de la hausse des prix de l'or, le kilogramme s'élevant à 38'091 francs à fin mars 2016, contre 34'103 francs à fin 2015. Au final, le stock d'or a généré une plus-value de 4,1 milliards, peut-on lire dans le rapport intermédiaire de la banque centrale publié jeudi. Au 1er trimestre 2015, le stock d'or avait généré une moins-value de 1 milliard.

Le gain réalisé sur les positions en monnaies étrangères s'est inscrit à 1,2 milliard de francs. Sur la même période de l'an dernier, la BNS avait enregistré une moins-value de 29,2 milliards. L'abandon du taux plancher de l'euro le 15 janvier 2015 avait entraîné une appréciation du franc et des pertes de change sur l'ensemble des monnaies de placements.

Placements de devises en hausse

De fin décembre à fin mars, le cours de l'euro a progressé de 0,6%. La monnaie unique s'échangeait 1,0931 franc à fin mars, contre 1,0861 franc trois mois plus tôt. Jeudi, l'euro s'échangeait à 1,0979 franc.

Durant la période, le dollar américain a reculé de 4%, le yen a progressé de 2,9%, la livre sterling a baissé de 6,9% et le dollar canadien a grimpé de 3,3%.

Au 1er trimestre 2016, l'appréciation du franc a entraîné des pertes de changes s'élevant à 6,9 milliards au total, soit nettement moins qu'au 1er trimestre 2015 où elles s'étaient chiffrées à 41,1 milliards.

Le produit des intérêts et le produit des dividendes se sont quant à eux inscrits à respectivement 2,1 milliards et 0,5 milliard de francs. Les cours des obligations et des actions ont évolué de manière divergente.

Le niveau généralement plus bas des taux d'intérêt a engendré des gains de cours de 6,2 milliards de francs sur les titres porteurs d'intérêts et les instruments sur taux d'intérêt. Une perte de 0,7 milliard de francs a par contre résulté de titres de participation et des instruments de participation.

Les intérêts négatifs rapportent

Au total, les positions en francs ont dégagé un bénéfice de 439,2 millions, soit 110,9 millions de mieux que lors des trois premiers mois de 2015. Ce montant se compose pour l'essentiel des intérêts négatifs prélevés depuis le 22 janvier 2015 sur les avoirs en compte de virements (333 millions).

La BNS a profité aussi de gains de cours (93 millions) et du produit des intérêts (16 millions) sur les titres en francs.

"Le résultat de la BNS dépend de l'évolution des marchés de l'or, des changes et des capitaux et il n'est que difficilement possible de tirer des déductions pour l'ensemble de l'année", précise l'institut d'émission.