Réservé aux abonnés

Epargne: les placements «verts» ou «durables» ont la cote en Suisse, mais banques et assurances ne suivent pas

Les placements climatiques se multiplient, mais les banques ont encore un gros retard à rattraper. Explications.
27 nov. 2021, 08:25 / Màj. le 27 nov. 2021 à 09:38
Une Helvetia de 4 mètres de haut est transportée par des activistes de Greenpeace jusqu'à la Paradeplatz à Zurich.

Les placements estampillés «verts», «durables» ou «climatocompatibles» jouissent d’une très forte cote en Suisse. La demande a explosé de 50% l’an dernier, selon la dernière enquête de Swiss Sustainable Finance (SSF), l’association qui rassemble les acteurs du secteur. Plus de la moitié des épargnants (53%) interrogés dans un sondage réalisé par l’institut gfs-Zurich et commandé par Greenpeace Suisse estiment qu’un fonds durable doit avoir un impact posi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois