Smartphone: files d'attente dans le monde entier pour la sortie de l'iPhone X

Partout dans le monde, on assiste aux même scènes. Des files d'attente se forment devant les Apple Store ce vendredi pour la sortie de l'iPhone X.
03 nov. 2017, 15:15
/ Màj. le 03 nov. 2017 à 15:17
Les gens ont fait la queue, ici à Cologne, pour s'offrir le dernier iPhone.

Les ventes mondiales du coûteux iPhone X ont débuté vendredi avec des files d'attente devant les magasins d'Apple. Le géant californien a d'ores et déjà promis le succès commercial de ce smartphone anniversaire.

A Zurich, dès 07h00, soit 1h et demie avant l'ouverture du magasin, plus de 250 personnes faisaient le pied de grue, selon le site spécialisé macprime. A 08h00, leur nombre avoisinait les 400.

A Londres, Mathew Kam, étudiant en cinéma de 21 ans, n'était toujours pas sûr de pouvoir mettre la main sur un exemplaire, après avoir fait la queue pendant 16 heures.

Mohammed Haroon, 17 ans, explique lui que le smartphone à 999 livres (1324 francs) représente à la fois son cadeau d'anniversaire, et son cadeau de Noël. Makan, 30 ans, informaticien, voit dans l'iPhone X un "grand pas" technologique. Il a profité des pré-commandes en ligne, ouvertes le 27 octobre, et se voit accueilli par une haie d'honneur d'employés.

"Réservations parties en moins de 10 minutes"

Même traitement à Paris, dans le quartier de l'Opéra, pour les quelques acheteurs venus récupérer leur appareil. Quelques curieux sont eux simplement venus voir le modèle anniversaire - le "X" dans son nom évoque les dix ans du smartphone d'Apple.

 

A Francfort (Allemagne), Timo, écolier de 16 ans, a trouvé une file d'attente déjà longue à son arrivée à 07h30. "J'avais envie d'être un des premiers à avoir l'appareil". Tim, professeur, est venu d'Heidelberg, à 80 km de Francfort, pour récupérer son appareil réservé en ligne: "Toutes les réservations étaient parties en moins de dix minutes".

Démarrage des ventes en Asie

Décalage horaire oblige, c'est en Asie que les amateurs d'iPhone avaient eu la primeur de cet iPhone qui se déverrouille par reconnaissance faciale et dispose d'un écran dernier cri de type OLE. "De toute façon, les autres smartphones comme les Samsung ne sont pas beaucoup moins chers", déclarait Tony Yeung, un banquier de 35 ans, dans la file d'attente devant un Apple Store de Hong Kong.

L'iPhone X, dévoilé mi-septembre en même temps que l'iPhone 8, vient concurrencer le Galaxy Note 8 de Samsung et le Mate 10 de Huawei sur ce créneau des smartphones haut-de-gamme.

Locomotive d'Apple, l'iPhone représente plus de la moitié de son chiffre d'affaires du groupe. C'est dire si les déclarations jeudi de Tim Cook, son patron, sur des commandes "très fortes" de l'iPhone X, et sa prédiction d'un "très bon" trimestre en cours, ont été bien reçues en Bourse.