Valaistars
 13.01.2017, 00:01  

Claude Barras au firmament

Abonnés
chargement
Claude Barras au firmament

 13.01.2017, 00:01   Claude Barras au firmament

De nouveau, il avait l’air surpris d’être le vainqueur du jour. Le si humble Claude Barras, avec Courgette dans ses bras, a remporté le titre de ValaiStar 2016 avec un sourire timide hier soir. Le réalisateur chermignonard a gagné la première distinction du Valaisan de l’année décernée par «Le Nouvelliste» et ses lecteurs. Grâce à son film «Ma vie de Courgette», il l’a emporté sur quatorze autres Valaisans qui n’ont pas démérité. «Merci à tous...

De nouveau, il avait l’air surpris d’être le vainqueur du jour. Le si humble Claude Barras, avec Courgette dans ses bras, a remporté le titre de ValaiStar 2016 avec un sourire timide hier soir. Le réalisateur chermignonard a gagné la première distinction du Valaisan de l’année décernée par «Le Nouvelliste» et ses lecteurs. Grâce à son film «Ma vie de Courgette», il l’a emporté sur quatorze autres Valaisans qui n’ont pas démérité. «Merci à tous d’avoir accueilli Courgette avec autant d’enthousiasme!» s’est-il exclamé d’emblée en recevant son étoile.

Car la flamme ne s’éteint pas. Partout où il passe, son film cartonne et émeut. Aujourd’hui, 100 000 personnes l’ont déjà vu en Suisse romande et 700 000 en France. Le Valaisan séduit les jurés de presque toutes les compétitions auxquelles il a participé. Hier soir, il revenait d’ailleurs à peine de Los Angeles où il avait concouru aux Golden Globes pour repartir à Paris, avant de s’envoler de nouveau pour les Etats-Unis défendre les couleurs de la Suisse aux présélections des Oscars le 24 janvier.

Presque gêné d’être autant dans «Le Nouvelliste»

Claude Barras n’a pourtant qu’une seule et même ambition: que les spectateurs découvrent l’histoire de Courgette. «Pour cela, la presse était très importante pour moi quand le film est sorti. «Le Nouvelliste» a cru en moi tout de suite. J’étais presque gêné au début d’être presque tous les jours dans le journal! J’espère que vous n’allez pas avoir d’indigestion de Courgette», a noté le réalisateur. Trois groupes de jurés ont voté: les lecteurs, la rédaction et un grand jury dont faisaient partie Jacques Cordonier, Chantal Balet, Jean-Marc Richard et Christophe Bonvin. Le résultat a été serré. Bruno Pravato, le champion européen des maçons, Arsène Duc, le directeur du Valaisia Brass Band, et Alain Gay-des-Combes et Cédric Revaz, les organisateurs de l’étape de Finhaut du Tour de France, ont suivi de près Claude Barras. «ValaiStars est avant tout une aventure humaine qui montre que le Valais a des talents incroyables, des gens passionnés, persévérants et créatifs», s’est exclamée Sandra Jean, directrice des rédactions du «Nouvelliste» en remettant le prix à Claude Barras. Place désormais aux candidats ValaiStars 2017.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top