Santé
 21.06.2017, 17:30  

Canicule, comment éviter la déshydratation?

chargement
En période de canicule, la population profite de se rafraîchir près des points d'eau comme ici aux Iles à Sion.

 21.06.2017, 17:30   Canicule, comment éviter la déshydratation?

Canicule - Lorsque le thermomètre s'affole, la santé des personnes vulnérables est encore plus fragile. Voici quelques conseils pour se protéger

Les vagues de chaleur peuvent avoir de graves conséquences sur la santé comme la déshydratation, l’épuisement ou encore le coup de chaleur. Il ne faut pas prendre les signaux d’alerte à la légère.

Cela peut se manifester plus ou moins rapidement par une sensation de soif, la bouche sèche, des maux de tête, de la fatigue ou encore des urines concentrées. Il faut intervenir dès que possible en s’hydratant pour éviter les complications.

Corriger rapidement

Très concrètement, la déshydratation est une perte excessive de la teneur en eau de l’organisme. «Elle peut être le résultat d’apports insuffisants et/ou d’une perte de liquide excessive en cas de fièvre ou de vomissements, par exemple. Le volume sanguin diminue dans le système circulatoire. Par conséquent, le débit sanguin diminue tout comme la tension artérielle.

En l’absence de correction de la déshydratation, des complications peuvent subvenir pour de nombreux organes comme le cœur, les poumons, les reins ou encore le système nerveux, explique le Dr Cédric Dessimoz, médecin cantonal adjoint.

«Une exposition prolongée à la chaleur peut également provoquer une perte excessive d’eau et de sel dans l’organisme pouvant aller jusqu’à entraîner un décès pour les personnes plus fragiles», poursuit-il.

Pour corriger le tir, il est recommandé d’allonger la personne dans un endroit aéré, frais et à l’ombre. On peut la rafraîchir à l’aide de linges humides et lui donner de l’eau fraîche. Si ces premières mesures sont inefficaces, il vaut mieux appeler un médecin.

Séniors et enfants

Les personnes âgées, les enfants et les personnes souffrant de maladies chroniques sont plus fragiles face à la chaleur. Ils régulent moins bien leur température et s’adaptent plus difficilement lorsque le thermomètre grimpe.

Les séniors ne perçoivent plus aussi bien la soif et ne ressentent pas le besoin de boire. «C’est problématique lorsque ces personnes âgées vivent seules ou lorsqu’elles sont atteintes de démence. Elles ont du mal à penser à boire. Elles sont plus vulnérables. Dans ces cas, j’invite l’entourage à faire preuve de solidarité. On peut organiser une visite quotidienne (la famille, les voisins, solliciter une aide à domicile au CMS) ou appeler pour s’assurer que tout va bien et proposer à la personne de s’hydrater», souligne Cédric Dessimoz.

De même, le risque de malaise augmente considérablement en cas de maladies chroniques concomitantes ou de prise de certains médicaments comme des diurétiques ou des anti-hypertenseurs.

Quant aux enfants, il faut les protéger de la chaleur, éviter de les exposer au soleil et penser à leur mettre un T-shirt, un chapeau, des lunettes de soleil et de la crème solaire. «Il faut prendre grand soin des enfants malades.

Les parents doivent rester attentifs aux signes d’épuisement et de fatigue ainsi qu’à la sécheresse de la peau et des lèvres. En cas de doute, il vaut mieux consulter son médecin (en particulier en cas de diarrhées associées)», note le Dr Dessimoz. 

 

© KEYSTONE

 

S’hydrater

Pour protéger son corps de la déshydratation, il faut lui fournir de l’eau et du sel. «L’alimentation peut apporter une bonne quantité de liquide. Il faut manger en plus petites quantités et plus souvent. On peut, par exemple, manger une collation à 10 heures et à 16 heures en plus des repas», explique Pauline Solioz, diététicienne ASDD à la Fondation Senso5.

Il vaut mieux favoriser les fruits, les légumes et les produits laitiers. On peut cuisiner des salades, des gaspachos, des taboulés, des smoothies, des frappés, des salades de fruits, etc. «Les repas trop riches demandent plus d’énergie au corps lors de la digestion et augmentent la température corporelle», note-t-elle.

Côté boisson, il vaut mieux boire de l’eau, des tisanes ou encore des jus de fruits sans sucre ajouté. L’alcool déshydrate. Le café et le thé ont un effet diurétique. Il vaut donc mieux les éviter pour ne pas éliminer le liquide ingéré.

«Il faudrait boire entre 1,5 litre et 2 litres par jour et il ne faut pas attendre d’avoir soif pour s’hydrater. Pour s’aider, on peut se fixer des petits rituels comme prendre un verre d’eau en prenant ses médicaments, boire après s’être lavé les dents, etc.» suggère la diététicienne. Vous pouvez également préparer une bouteille pour la journée dans votre frigo, histoire de surveiller votre consommation.

 

INFOS SERVICE

Trouvez toutes les informations sur la canicule.

L'eau est une boisson désaltérante. Plus d'infos sous www.chateaulapompe.ch.

Règles d’or pour se préserver de la chaleur

Il y a quelques principes à suivre pour se protéger...

Aérer votre logement la nuit. Fermer les stores/volets/rideaux la journée pour éviter de laisser entrer la chaleur. Utiliser un ventilateur pour faire circuler l’air.

Se rafraîchir en prenant une douche ou un bain frais. On peut aussi passer un linge humide sur son corps.

S’hydrater régulièrement sans attendre de ressentir la soif (1,5 litre par jour). Attention, l’alcool déshydrate et les boissons diurétiques ne sont pas recommandées.

Manger des plats légers et riches en eau (smoothies, gaspachos, salades, salades de fruits, frappés, yaourts, etc.). Veillez à consommer assez de sel.

Activité physique : il vaut mieux la réduire et éviter de rester à l’extérieur aux heures les plus chaudes. 
 


Top