14.09.2017Ligne à très haute tension

Tout d’abord, merci à toutes les personnes qui luttent contre cette injustice que l’on impose aux Valaisans. Oui je m'indigne des décisions de la justice à ce sujet.
Maintenant, je cite l'article 11 de la constitution fédérale : "Les enfants et les jeunes ont droit à une protection particulière de leur intégrité et à l'encouragement de leur développement." Ainsi je compte bien faire valoir nos droits auprès du canton du Valais pour qu’ils prennent en charge l’intégralité de la scolarité de mes enfants dans un autre établissement, car ils n'iront plus à l'école de Grône quand la ligne à très haute tension sera construite. Le principe de précaution prime et la santé de mes enfants ne doit pas être jouée à la roulette russe pour le grand plaisir des lobbies de l’électricité.
J’invite toutes les personnes concernées à livrer une bataille acharnée, car le souverain c’est le peuple ! Et je ne pense pas que le peuple puisse tolérer des pylônes d’environ 100 mètres de haut dans nos paysages dès 2018. Vivons aux temps modernes et refusons les solutions d'une époque révolue !

Top