04.10.2017, 10:26

Traversée de Finges de l'A9: sur quoi portent les 89 oppositions?

Abonnés
chargement
La nouvelle autoroute sera enterrée sur près des 3/4 du tracé.

 04.10.2017, 10:26 Traversée de Finges de l'A9: sur quoi portent les 89 oppositions?

Autoroute La traversée de Finges de l'autoroute A9 a suscité 89 oppositions. Un chiffre qui n'effraie pas le responsable du projet. Surtout que pour les associations écologistes et les communes, les problèmes ne portent pas forcément sur le fond du projet.

Huitante-neuf oppositions concernant la traversée de Finges ont atterri sur le bureau de Doris Leuthard, cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication. Un chiffre qui ne surprend pas Martin Huter, chef de l’Office cantonal de construction des routes nationales: «Nous attendions entre 50 et 100 oppositions. Le résultat est conforme à nos...

Huitante-neuf oppositions concernant la traversée de Finges ont atterri sur le bureau de Doris Leuthard, cheffe du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication. Un chiffre qui ne surprend pas Martin Huter, chef de l’Office cantonal de construction des routes nationales: «Nous attendions entre 50 et 100 oppositions. Le résultat est conforme à nos prévisions.» 

Le spécialiste de l’autoroute ne peut cependant pas tellement entrer dans les détails puisqu’il n’a pas encore consulté les oppositions vu qu’elles sont toujours à Berne. «Je peux simplement dire qu’elles se divisent en trois catégories: les privés, les communes et les associations écologistes.»    

Les associations écologistes préoccupées par les mesures de compensation

Concernant les associations écologistes, Pro Natura, le WWF et la Fondation suisse pour le paysage ont déposé une opposition commune. Même si cette dernière comporte quelques détails sur le fond du projet qualifié de «bien pensé», elle porte surtout sur les mesures de compensation. «Nous voulons des garanties et que tout le processus s’emboîte», déclare Thierry Largey, représentant des trois associations écologistes.

Il ajoute: «Nous avons été un peu échaudés par certaines choses. Des mesures compensatoires du tronçon précédent n’ont toujours pas été mises en place, notamment l’aménagement d’un étang. Nous voulons que ces travaux soient terminés avant de passer à autre chose et que ce processus avec des garanties continue tout au long des travaux à venir.»

La circulation durant les travaux pose problème

Du côté des communes, Chippis et Sierre n’ont pas déposé d’opposition. Plusieurs communes haut-valaisannes, dont Salquenen, figurent parmi les opposants. Mais là aussi, les remarques portent davantage sur des éléments annexes que sur le fond. «Nous voulons cette autoroute et il faut vraiment avancer dans ce dossier et rapidement! Notre souci concerne la circulation pendant les travaux. Le trafic sera dévié par le tunnel de la Zudannszstrasse. En cas d’accident ou de travaux d’entretien de l’ouvrage, les voitures et les camions devront passer par les petites rues et les zones 20 du village, ce qui me paraît compliqué», relève Gille Florey, président de Salquenen. Un président qui reste cependant optimiste: «Nous allons trouver des solutions.»

Si des oppositions sur le fond existent, elles se trouvent donc du côté des privés mais impossible d’en savoir davantage pour l’heure. La suite de la procédure est dans les mains du canton et des départements fédéraux impliqués qui devront trouver des solutions quant aux oppositions, sur les questions d'expropriation et sur d'éventuels changements à apporter au projet.

Un chantier de 1,2 milliard de francs

Pour rappel, le projet définitif du tronçon de l'autoroute A9 à travers le Bois de Finges s'étend de la jonction de Sierre-est à La Souste où il rejoint le tronçon ouvert à la circulation en novembre 2016. Les trois quarts du tracé d'autoroute à travers Finges, d'une longueur de 8,5 kilomètres, seront souterrains (tranchée couverte et tunnel). Ces infrastructures répondront à un standard de pointe en matière de gestion environnementale et paysagère, le périmètre de Finges étant protégé à plusieurs égards. A ce stade, les coûts du projet définitif sont devisés à 1,2 milliard de francs.
 


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

AutorouteA9 à Finges: 89 oppositions déposéesA9 à Finges: 89 oppositions déposées

Le secteur de Finges  remis à l’enquête publiqueLe secteur de Finges  remis à l’enquête publique

Top