03.10.2017, 00:01  

Le Cour de Gare a trouvé son investisseur

Abonnés
chargement
Le Cour de Gare  a trouvé son investisseur

 03.10.2017, 00:01   Le Cour de Gare a trouvé son investisseur

Par david.vaquin@lenouvelliste.ch

SION - Un groupe de placement du Credit Suisse assurera les 200 millions de francs du projet Cour de Gare. Début des travaux prévu en 2019.

Le projet de Cour de Gare à Sion a franchi un nouveau cap hier matin et pas des moindres puisque les partenaires ont dévoilé le nom de l’investisseur. C’est le CSF Real Estate Switzerland, un groupe de placement de Credit Suisse Fondation, qui injectera 200 millions de francs dans...

Le projet de Cour de Gare à Sion a franchi un nouveau cap hier matin et pas des moindres puisque les partenaires ont dévoilé le nom de l’investisseur. C’est le CSF Real Estate Switzerland, un groupe de placement de Credit Suisse Fondation, qui injectera 200 millions de francs dans l’opération.

Les contrats d’acquisition ont été signés vendredi passé et le transfert de propriété interviendra au 31 décembre. «Nous sommes heureux de contribuer au développement du dynamisme de la ville et nous sommes convaincus que le projet accroîtra davantage l’attrait de Sion», a déclaré Andreas Roth, gestionnaire de produits du groupe CSF. Un gestionnaire qui n’en dira pas davantage sur les raisons qui ont poussé le groupe à s’intéresser au Cour de Gare, pas plus que sur la rentabilité recherchée.

Une friche industrielle depuis trente ans»

Andreas Roth n’était pas le seul content de l’opération puisque Philippe Varone, président de Sion, a qualifié ce moment d’historique: «C’est une excellente nouvelle pour Sion. Cela fait bientôt trente ans que cette zone est une friche industrielle. Désormais, elle va devenir le lien entre la ville du XXIe siècle et la cité actuelle.» Pour le chef de l’exécutif, le fait d’avoir trouvé un partenaire unique facilitera également les démarches à venir. Des démarches qui concernent la capitale puisqu’une salle de concert et de congrès de 565 places est prévue dans le projet. «Nous allons acquérir une partie de la PPE. Les éléments ont été validés lors de la signature vendredi. Nous sommes conformes au budget projeté avec un investissement d’un peu moins de 8 millions pour la création de la salle.» Au niveau des délais, les partenaires sont sereins pour la suite. «Le plan de quartier a été accepté. La prochaine étape est l’autorisation de construire, mais cela devrait aller assez vite», note Philippe Varone. «Si l’autorisation est obtenue comme prévu début 2019, le chantier pourra commencer la même année et nous envisageons d’achever les travaux pour la fin 2022», annoncent les promoteurs.

des questions en suspens

Si plusieurs éléments du projet sont désormais connus, d’autres restent en suspens. Notamment à propos de l’hôtel prévu ou de la pertinence de bâtir 300 logements alors que de nombreux biens sont actuellement vacants dans la capitale. Interrogé sur ces deux aspects, le Comptoir Immobilier, qui gère le projet, n’a pas été en mesure de nous répondre.

300 logements répartis dans huit édifices

Le projet de Cour de Gare se compose de huit édifices. Dans le détail, 300 logements seront créés. Ils occuperont près de la moitié de la surface de plancher utile qui mesure plus de 40 000 mètres carrés. Le solde se partagera entre des bureaux, des locaux destinés au commerce de détail, un hôtel et une salle de concert et de congrès. Un parking souterrain de 600 places mutualisées est également prévu.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top