24.09.2014, 00:01  

Collégiens en mode recherche

Abonnés
chargement
Les étudiants en pleine préparation d'un ouvrage destiné au grand public sur l'humain de demain. 

   DR

Le lycée collège de la Planta s'exporte. Les étudiants du collège valaisan participent à un projet de communication scientifique lancé par l'Université de Zurich. Baptisé "Superhumains.ch: the Next Generations?", l'opération a pour but d'ouvrir le dialogue avec des adolescents sur certains des enjeux sociaux et éthiques soulevés par l'utilisation des nouvelles technologies sur les êtres humains.

Concrètement,...

Le lycée collège de la Planta s'exporte. Les étudiants du collège valaisan participent à un projet de communication scientifique lancé par l'Université de Zurich. Baptisé "Superhumains.ch: the Next Generations?", l'opération a pour but d'ouvrir le dialogue avec des adolescents sur certains des enjeux sociaux et éthiques soulevés par l'utilisation des nouvelles technologies sur les êtres humains.

Concrètement, Superhumains-.ch a débuté par deux jours de conférence lors d'une "mini-académie" à la Fondation Brocher à Hermance, les 22 et 23 septem bre. Durant ces deux jours, les 21 élèves valaisans ont eu l'occasion d'écouter différents conférenciers et experts internationaux sur les enjeux liés à l'"amélioration humaine".

Un événement que le collège de la Planta partage avec le collège Rousseau et le Centre de formation professionnelle construction à Genève.

" Les élèves genevois et valaisans collaborent à merveille. Ce projet les pousse à s'intéresser à l'humain de demain. C'est très stimulant pour eux. D'autant que cette génération est très au point sur les technologies émergentes ", explique Line Evéquoz, professeure en arts visuels à la Planta et accompagnante pour le séjour. Superhumains.ch a pour but d'informer et d'impliquer davantage le grand public à certaines discussions académiques concernant l'utilisation des biotechnologies à des fins non thérapeutiques: amélioration des capacités cognitives à l'aide de médicaments, augmentation de la durée de la vie.

" Diverses thématiques, comme le dopage, le génie génétique ou encore la chirurgie esthétique, ont été abordées par les élèves. Chercheurs et experts ont pu entendre leurs remarques et faire part de leurs travaux de recherche en cours. Il y a un véritable échange d'information. C'est cela qui est vraiment enrichissant dans cette aventure ", poursuit Line Evéquoz.

Le reste de l'année scolaire 2014-2015, les étudiants participeront à l'écriture d'un ouvrage destiné au grand public, ainsi qu'à la création d'oeuvres artistiques en lien avec les enjeux sociaux et éthiques soulevés par leurs discussions de ces deux jours passés en terre genevoise.

FDR/C


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour la lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top