15.02.2017, 17:00  

Avalanche: un snowboarder s'en sort miraculeusement à Nendaz

chargement
Le snowboarder en est quitte pour une belle frayeur.

vidéo - Pris dans une avalanche alors qu'il ridait un secteur hors-piste dans la région de Nendaz, un snowboarder en est quitte pour une belle frayeur immortalisée par sa caméra. Mais l'issue aurait pu être fatale, dixit Robert Bolognesi. Le nivologue commente la séquence pour "Le Nouvelliste" et rappelle les règles élémentaires de prudence.

Ajoutée mardi sur youtube, la vidéo a déjà été visionnée plus de 1000 fois. Il faut dire que la scène fait froid dans le dos: un snowboarder est emporté par une coulée alors qu'il dévale un couloir hors-piste, vraisemblablement dans la région du Plan-du-Fou au-dessus de Nendaz. 

 

Le rider filmeur en est quitte pour une belle frayeur mais le drame a été évité de peu. Nous avons demandé à Robert Bolognesi, nivologue et responsable du bureau METEORISK de visionner la séquence. Il nous livre sa réflexion en trois points:

1. Le snowbaorder a eu beaucoup de chance. «Il reste en surface sans se faire jamais ensevelir et il n’est pas blessé durant la chute: il peut se considérer comme miraculé. Cette même avalanche aurait pu le tuer ou le laisser lourdement handicapé. Ici, plus de peur que de mal: on se réjouit pour lui!»

2. La vidéo est très instructive. «Chacun pourra se rendre compte qu’on ne peut rien faire lorsque l’on est emporté. La neige s’écoule très vite (souvent autour de 80-100 km/h dans ce genre d’avalanche) et même un bon rider ne peut reprendre pied et s’échapper, en général.»

3. L’itinéraire est assez engagé. «Il n’y a pas de «sortie de secours», ni d’îlot de sécurité ; de plus le couloir semble assez long, se rétrécit et est parsemé de rochers dispersés n’offrant pas de bons ancrages mais constituant de dangereux obstacles. On ne devrait s’engager dans une telle pente que lorsque le manteau neigeux est stable. Une analyse attentive est alors nécessaire.»

 

A quelques jours des vacances de carnaval, pas question d'instiller la peur, toutes les pentes ne sont pas délicates, précise Robert Bolognesi. Mais il faut faire preuve de prudence avant de s'engager hors-piste.

Malgré le manque de neige, le danger est bien présent. "Spécialement dans les pentes nord, au-dessus de 2'200 mètres, et raides qui sont à éviter."


À lire aussi...

Hors pistesAvalanches:  malgré le peu de coulées survenues cet hiver, il ne faut pas sous-estimer le dangerAvalanches:  malgré le peu de coulées survenues cet hiver, il ne faut pas sous-estimer le danger

AVALANCHEUn skieur perd la vie dans une avalanche en dessous du BalmhornUn skieur perd la vie dans une avalanche en dessous du Balmhorn

Top