28.09.2017, 20:00  

Martigny ne veut plus payer seule les coûts de gestion de sa place d'accueil des gens du voyage

chargement
Désireuse de ne plus assumer seule les coûts de gestion de la place actuelle d'accueil des gens du voyage, la commune de Martigny a écrit au canton pour qu'il applique la convention relative à cette problématique.

 28.09.2017, 15:47   Martigny ne veut plus payer seule les coûts de gestion de sa place d'accueil des gens du voyage

Politique Martigny demande au Conseil d’Etat de prendre en charge une partie des coûts de sa place d’accueil. Une lettre est adressée dans ce sens au Conseil d'Etat.

La commune de Martigny ne veut plus payer seule les coûts de gestion de sa place d’accueil des gens du voyage. «En attendant que le canton prenne en mains le dossier des aires de transit, nous avons écrit ce jour au Conseil d’Etat pour qu’il prenne à sa charge une partie de ces coûts», annonce la présidente Anne-Laure Couchepin Vouilloz.

La Municipalité a signé et adressé au Conseil d’Etat la convention-type réglant la répartition. «Cette convention stipule que l’Etat doit prendre en charge les 70 % des coûts et l’ensemble des communes valaisannes, les 30 % restants», précise la présidente.

La commune de Martigny,  qui estime qu’elle n’a plus de raison d’assumer l’entier de ces coûts, demande à l’Etat que la convention soit appliquée au plus tard dès le 1er janvier prochain.

Belle joueuse, elle est même prête, le temps que le dossier se finalise au niveau du canton, de continuer à payer l’intégralité de la part (30 %) dévolue aux communes.
 

>>A lire aussi: Gens du voyage: l'option d'une aire de transit à Saint-Maurice est à l'étude


Top