17.11.2016, 00:01  

7000 pass ont déjà trouvé preneurs

Abonnés
chargement
A l’exemple du domaine de La Fouly, partiellement ouvert depuis samedi dernier (photo), le Pass Saint-Bernard offre un accès illimité aux domaines skiables du Pays du Saint-Bernard.

 17.11.2016, 00:01   7000 pass ont déjà trouvé preneurs

Par olivier rausis

Donnant un accès illimité aux domaines skiables et à une quinzaine d’autres activités sportives et de loisirs dans la région, le Pass Saint-Bernard a réussi son envol.

Mis en vente depuis le 1er août dernier, le Pass Saint-Bernard a déjà séduit plus de 7000 personnes. Un résultat qui réjouit l’un de ses initiateurs, le président du Pays du Saint-Bernard Julien Moulin: «Le pari, un peu fou au départ, est en passe d’être réussi. Notre premier objectif a été atteint et, surtout, le projet séduit une large clientèle.»

Une première victoire

Si l’objectif final est de vendre 18 000 pass d’ici à la fin octobre 2017, la première...

Mis en vente depuis le 1er août dernier, le Pass Saint-Bernard a déjà séduit plus de 7000 personnes. Un résultat qui réjouit l’un de ses initiateurs, le président du Pays du Saint-Bernard Julien Moulin: «Le pari, un peu fou au départ, est en passe d’être réussi. Notre premier objectif a été atteint et, surtout, le projet séduit une large clientèle.»

Une première victoire

Si l’objectif final est de vendre 18 000 pass d’ici à la fin octobre 2017, la première étape était d’en écouler au moins 6000 avant la fin des préventes, afin de générer un chiffre d’affaires correspondant à celui des abonnements vendus auparavant par les sociétés de remontées mécaniques TéléLaFouly-ChampexLac et Télés-Vichères-Liddes. «Alors que la fin des préventes est fixée au 30 novembre, nous avons déjà dépassé la barre des 7000 pass vendus.»

Les 50% des abonnés sont des habitants de la région (communes de Bovernier, Bourg-Saint-Pierre, Liddes, Orsières, Sembrancher et Vollèges), 35% des personnes qui séjournent et des propriétaires de chalets, et 15% des parrainés, puisque celui qui a droit au pass à un prix préférentiel peut parrainer la personne de son choix.

Fédérer les forces

Tout en soulignant que ce pass est un forfait annuel innovateur, Julien Moulin rappelle qu’il a d’abord fallu convaincre tous les partenaires: «Au début, certains nous prenaient pour de doux rêveurs ou nous prédisaient le pire. Mais une fois que les principaux partenaires, dont les sociétés de remontées mécaniques et TMR, nous ont suivis, la mise en place a été très rapide.»

Initié le 24 septembre 2015, le Pass Saint-Bernard a ainsi été officiellement présenté le 23 mars 2016 et commercialisé dès le 1er août. «C’est bien la preuve que la volonté de fédérer les forces et de travailler ensemble existait chez chacun.» Julien Moulin ajoute qu’il ne s’agit pas d’un coup de pub d’une année, mais bien du lancement d’une politique touristique à long terme qui réunit les acteurs et motive les auteurs.

Un produit inédit

Directeur du Pays du Saint-Bernard, Gaëtan Tornay se trouve au front de la commercialisation du pass. Il souligne que ce produit inédit est beaucoup plus qu’un simple abonnement de ski: «Il s’agit bien de l’abonnement annuel de ski le moins cher de Suisse puisqu’il coûte moins de 100 francs en prévente. Mais comme nous l’expliquons à ceux qui s’interrogent sur le contenu de ce pass, il donne aussi un accès illimité, pendant une année, à toutes les activités touristiques payantes du Pays du Saint-Bernard, ainsi qu’aux transports publics. Il s’agit donc réellement d’une offre défiant toute concurrence.»

Gaëtan Tornay précise que le tarif de 99 francs (119 francs dès le 1er décembre) est réservé aux personnes domiciliées au Pays du Saint-Bernard et aux propriétaires s’acquittant du forfait taxe de séjour. «Mais chaque personne séjournant au moins une nuit dans la destination y a aussi droit.»

Pour tous les autres, le pass demeure cependant extrêmement attractif puisqu’il est vendu au tarif de 199 francs en prévente et de 219 francs dès le 1er décembre. Après le succès initial, une seconde grosse vague de vente du pass est prévue durant les fêtes de Noël. En janvier, un premier bilan de l’opération pourra alors être effectué.

Un pass unique pour plus de 20 activités

Valable une année, le Pass Saint-Bernard donne un accès illimité aux domaines skiables de Champex, La Fouly, Vichères-Liddes et La Lorette. Il inclut aussi les télésièges de La Breya et de La Fouly en été et une quinzaine d’autres activités de sports et de loisirs: trottinettes à La Fouly et à Champex-Lac; sentier suspendu à La Fouly; jardin botanique, fort d’artillerie, piscine et pédalos à Champex-Lac; gorges du Durnand aux Valettes; piscine à Bourg-Saint-Pierre; patinoire et tennis à Sembrancher; musée et chenil au col du Grand-Saint-Bernard. Le Pass donne aussi accès aux lignes de bus Orsières-Champex, La Fouly et col du Grand-Saint-Bernard, ainsi qu’à une nouvelle ligne Liddes-Vichères-Bavon qui sera active durant l’hiver.

Et ce n’est pas tout puisque le Pass inclut des prestations en dehors du Pays du Saint-Bernard, notamment 2 journées de ski aux Marécottes, 4 bons pour une journée de ski à moitié prix dans des stations partenaires, une journée de ski à Bruson, 50% à VerticAlp Emosson et au Barryland de Martigny. or

 

Bilan positif pour les remontées mécaniques du Pays du Saint-Bernard

Partenaires principaux du Pass du Saint-Bernard, les sociétés de remontées mécaniques Télés-Vichères-Liddes SA (TVL) et TéléLaFouly-ChampexLac SA (TFC) ont tenu leurs assemblées générales le week-end dernier. S’il fut évidemment beaucoup question du pass, ces assemblées ont avant tout permis d’établir le bilan de la saison 2015-2016.

Malgré un début de saison tardif, avec une ouverture le 5 janvier seulement, le résultat final des TVL a été qualifié de satisfaisant par son président Patrice Michaud: «Le chiffre d’affaires annuel est en hausse de 2% par rapport à la saison précédente, mais il demeure 10% en dessous de la moyenne des dix dernières années.» Le point principal de l’assemblée fut toutefois l’assainissement des finances, accepté à l’unanimité par les actionnaires présents. En résumé, la valeur des 2080 actions a passé de 500 francs à 200 francs, de même que celle des prêts de l’opération survie, transformés en actions. Cette opération a dégagé un montant de 839 400 francs, qui a permis d’annuler les pertes cumulées au bilan et de procéder à des amortissements extraordinaires. Le solde des prêts de l’opération survie s’est ensuite ajouté au capital-actions assaini, portant ce dernier à 559 600 francs, contre 1 040 000 francs à l’origine. L’assemblée a aussi été marquée par un changement de présidence. Après six ans d’engagement, Patrice Michaud a passé la main à son vice-président Jean Pahud.

Pour la société TFC, le résultat est carrément positif, surtout en regard de la moyenne valaisanne. «Avec une fréquentation en hausse de 11% et une progression du chiffre d’affaires de l’ordre de 7%, on peut parler de saison très satisfaisante», souligne le directeur Alain Darbellay. Pour expliquer ces résultats, il met en avant l’effet nouveauté avec le téléski de l’Arpalle et l’attractivité des prix pratiqués. Pour l’avenir, les sociétés TFC et TVL misent beaucoup sur le Pass Saint-Bernard. «Avec ce dernier, c’est une véritable politique du tourisme, soutenue par les communes, qui se met en place. De quoi faire prendre conscience à tous de l’importance de l’industrie du tourisme dans notre région et de la nécessité des infrastructures de remontées mécaniques», se réjouit Jean-François Lattion, président de TFC. A noter qu’à La Fouly, le domaine skiable est partiellement ouvert depuis samedi. La Petite Combe est ainsi ouverte les week-ends et les mercredis après-midi. Et une piste de ski de fond de 5 km est praticable sur le plateau de La Neuvaz. or


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top