07.04.2013, 16:28  

La Médiathèque Valais se lance dans le prêt d'e-book

chargement
La Médiathèque Valais lance le prêt d'e-book dès le 15 avril. Le lecteur pourra ainsi emprunter des livres numériques directement depuis son salon.
Par Lysiane FELLAY

Médiathèque - La Médiathèque Valais fait sa révolution numérique. Dès le 15 avril, elle offre la possibilité à ses lecteurs d'emprunter des e-books. Elle prête également des tablettes et des liseuses.

La Médiathèque Valais fait le grand saut dans le monde numérique. Dès le 15 avril, elle proposera à ses lecteurs d’emprunter des livres numériques, appelés aussi e-books. C’est une première en Suisse romande pour une offre tout public. Il suffira donc de commander en ligne l’ouvrage et de le télécharger sur une tablette, une liseuse ou encore un ordinateur. Le document reste disponible 28 jours avant de s’effacer automatiquement.

Une offre variée

Dès le lancement, 1500 livres seront disponibles en français et tout autant en allemand. Les ouvrages touchent de nombreuses catégories puisqu’on y retrouve des romans récents, des romans policiers, des livres de cuisine, des guides de voyages ou encore des manuels d’apprentissage des langues, pour ne citer que ceux-là. La Médiathèque offre également la possibilité d’emprunter une liseuse ou une tablette à son guichet à ceux qui n’en possèdent pas.

Une révolution

Cette petite révolution se prépare depuis quelques temps déjà, mais jusqu’à récemment, l’offre numérique pour les bibliothèques était insuffisante. La situation a évolué et désormais, des fournisseurs proposent des e-books pour les bibliothèques. La Médiathèque Valais peut donc acheter des livres et étoffer son offre petit à petit.

Bibliothèque, lieu de rencontre

Quant à la fréquentation des différentes bibliothèques en Valais, Romaine Valterio Barras la directrice adjointe de la Médiathèque Valais et responsable de l’e-médiathèque estime que: «les lecteurs ne vont pas les délaisser. Ils viendront peut-être moins emprunter des documents, mais ils viendront pour faire des rencontres et échanger avec d’autres lecteurs». Et Romaine Valterio Barras de conclure: «L’homme ne se virtualise pas. Il ne se numérise pas non plus. Il aura toujours besoin d’échanges».


Top