03.04.2013, 00:01  

Vionnaz: Un cheval de 680 kilos sauvé des eaux

chargement

ENTRE VIONNAZ ET ILLARSAZ - Intervention équine pour le CSI du Haut-Lac.

" Ce n'est pas tous les jours que nous nous trouvons face à un cas de cette nature ", explique Cédric Grosjean.

Lundi 1 er avril à 11 h 30, le CSI du Haut-Lac reçoit un appel lui indiquant qu'un cheval est enlisé dans le canal de drainage entre Vionnaz et Illarsaz. " Huit hommes sont alors mobilisés ", poursuit le chef d'intervention.

Arrivés sur place, les pompiers constatent que "Anouk", une jument belge de 7 ans et pesant 680 kilos est en bien mauvaise posture. " Elle s'était cabrée pour une raison indéterminée, a éjecté sa cavalière qui n'a pas été blessée et a chuté dans le petit cours d'eau boueux. Elle en avait jusqu'au garrot. "

 

Hypothermie

 

La position de l'équidé et la température de l'eau ne facilitent guère le sauvetage. " Un vétérinaire lui a fait deux injections de sédatifs pour la calmer. Son propriétaire était aussi là pour la rassurer. L'intervention était difficile. Vu le poids du cheval, nous devions faire attention de ne pas nous retrouver sous l'animal. Ç'aurait pu être dangereux. "

Un harnais est fixé sous la jument, relié au camion-échelle de pompier qui procède au levage. " Air-Glaciers avait mis à disposition du matériel spécifique au transport du bétail. Finalement, nous avons dû utiliser un de nos harnais ", poursuit Cédric Grosjean. Un témoin de la scène commente: " Il y a eu un superbe élan de solidarité. Les sauveteurs n'ont pas hésité à se plonger dans la boue pour sauver l'animal qui risquait l'hypothermie. "

"Anouk" n'a apparemment pas gardé de séquelles de sa mésaventure. " Je suis passé quelques heures plus tard voir comment elle se portait ", conclut Cédric Grosjean. " Elle broutait paisiblement près de son manège, comme si rien ne s'était passé. " NICOLAS MAURY


Top