01.06.2017, 00:01  

Mieux que Sierre-Zinal...

Abonnés
chargement
Mieux que Sierre-Zinal...

 01.06.2017, 00:01   Mieux que Sierre-Zinal...

Par lise-marie terrettaz

Cinq mille participants sont attendus le 17 juin pour le 2e The Mud Day Swiss. Un événement fun et sportif qui offre une belle vitrine à la région.

A une quinzaine de jours du coup d’envoi, plus de 3000 inscriptions sont déjà enregistrées. Et le 17 juin, ils devraient être encore plus nombreux au départ de la 2e édition du Mud Day Swiss, qui se déroulera à Aigle (voir encadré). «Nous visons 5000 participants, un peu comme l’an dernier à Grandvillard», note Richard Chassot. Avec sa société...

A une quinzaine de jours du coup d’envoi, plus de 3000 inscriptions sont déjà enregistrées. Et le 17 juin, ils devraient être encore plus nombreux au départ de la 2e édition du Mud Day Swiss, qui se déroulera à Aigle (voir encadré). «Nous visons 5000 participants, un peu comme l’an dernier à Grandvillard», note Richard Chassot. Avec sa société d’événementiel, celui qui est aussi patron du Tour de Romandie organise la version helvétique de ce défi sportif et fun lancé en France par la société ASO (Tour de France) et qui a essaimé dans plusieurs pays. Et 5000 concurrents, c’est plus que la prestigieuse course à pied Sierre-Zinal ou l’ultra-trail du Mont-Blanc.

Peu d’impact sur les nuitées

Cette forte affluence se traduit-elle par des retombées économiques directes pour la ville hôte? «Nous ne les avons pas chiffrées», affirme Richard Chassot. Qui tempère l’impact au niveau de nuitées, estimant que «plus de 80% des gens viennent le matin et repartent le même jour». La cheffe de projet Géraldine Mottaz ajoute: «Nous travaillons avec des partenaires qui nous suivent mais pour tout ce qui sort de ce cadre, nous faisons au maximum appel aux entreprises locales.»Le budget global de l’événement n’est pas communiqué mais pour le chef-lieu chablaisien – qui y engage environ 50 000 francs, y compris au niveau logistique –, l’aspect financier n’est cependant pas prédominant. Chargé du dossier, le municipal Grégory Devaud préfère voir la vitrine qu’il offre. «Il nous permettra de capitaliser autour de l’étiquette «ville sportive» que nous mettons en avant.» Et de tirer un parallèle avec le Tour de Romandie qu’Aigle a accueilli ce printemps: «Sur le moment, cela représente nombre de complications à gérer. Mais c’est surtout une question d’image.» Egalement président de Chablais Sport, l’élu envisage le Mud Day Swiss en termes de retombées promotionnelles au-delà de sa commune, à l’échelle de la région. «Elle constitue un terrain de jeu idéal pour la pratique d’à peu près tous les sports. C’est une nouvelle occasion rêvée de le démontrer.»

75% ont entre 25 et 35 ans

Revenant sur l’édition 2016 en Gruyère, Pascal Charlet, directeur de Gruyère tourisme. insiste sur le volet communication. «Au-delà des quelques centaines de nuitées générées, l’intérêt a résidé dans la possibilité de faire connaître nos atouts et nos curiosités à un large public, hors région.» Un public jeune puisque les 25-35 ans représentent 75% des «Mud Guys»: «Le côté nouveau et dynamique séduit une clientèle assez urbaine et moderne qu’on n’aurait peut-être pas pu toucher par nos canaux habituels.» La tenue du Mud Day Swiss à Aigle s’inscrira-t-elle dans la durée? «Implanter un parcours entraîne une grosse préparation et il est agréable de pouvoir rester plusieurs années sur le même site», espère Richard Chassot.

Treize kilomètres, vingt-deux obstacles

The Mud Day est une épreuve sportive qui voit les participants avaler un circuit de 13 kilomètres jalonné de 22 obstacles dignes des parcours de GI. Echelle horizontale, ramping électrifié, baignade glacée, grimpe à la corde, escalade d’une pente glissante sont quelques exemples des écueils qu’auront à affronter les sportifs. Sans oublier la boue, invitée vedette de la manifestation. Particularité de cette édition: le «King of Mud», un défi supplémentaire qui consistera à traverser les quatre obstacles les plus redoutables sans chuter et du premier coup. A Aigle, le village du Mud Day s’installera aux Glariers. Le parcours s’étirera jusqu’au Rhône et sur la commune d’Yvorne qui accueillera la plus grande partie de la boucle. Infos et inscriptions sur www.themudday.com/ch-fr/. lmt


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top