02.10.2017, 11:50

Mike Echenard sort finalement son porte-monnaie

Abonnés
chargement
Mike Echenard a promis de verser plus de 160 000 francs de salaires et charges sociales en souffrance.

 02.10.2017, 11:50 Mike Echenard sort finalement son porte-monnaie

FAILLITE L'ex-patron de 1Brik Sàrl, société vouvryenne en faillite, a finalement commencé à rembourser, très partiellement, les salaires en retard de ses employés.

Mike Echenard, l’ex-patron de la société de construction immobilière 1Brik Sàrl, en faillite depuis fin août à Vouvry, a finalement versé un premier acompte pour rembourser plus de 160 000 francs de salaires et charges sociales impayées de ses seize employés. 


Bien qu’il se soit engagé à le faire dès fin septembre, suite à un accord signé...

Mike Echenard, l’ex-patron de la société de construction immobilière 1Brik Sàrl, en faillite depuis fin août à Vouvry, a finalement versé un premier acompte pour rembourser plus de 160 000 francs de salaires et charges sociales impayées de ses seize employés. 


Bien qu’il se soit engagé à le faire dès fin septembre, suite à un accord signé avec les Syndicats chrétiens du Valais (SCIV), ces derniers n’avaient rien vu venir lundi. Ce n’est qu’en fin de journée que Mike Echenard a finalement versé 5000 francs en liquide. Il a aussi élargi sa garantie de paiement sur plusieurs appartements qu’il entend vendre.


Ce premier versement n’a pas tout à fait rassuré les SCIV.  «Nous ne fermons pas la porte au dialogue avec cet entrepreneur, mais nous avons lancé les procédures de poursuite pour les dossiers d’employés que nous avons déjà pu préparer» indique Barbara Pfister. 


Lundi matin, la secrétaire syndicale expliquait : «nous ne pouvons pas patienter jusqu’à Noël. Des travailleurs attendent leur argent.»

Quant à Mike Echenard, qui n’était pas obligé de s’engager personnellement dans ce dossier, il réitère sa bonne volonté et son «intention de payer la somme promise, dès qu’un de mes appartements sera vendu.» 

>>A lire aussi: Des employés de Mike Echenard seront payés


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top