28.09.2017, 17:30  

Journée médiévale à Collombey-Muraz: en primeur, la recette de la sauce "verde"

chargement
Diana, Stéphanie et Céline mitonnent des sauces d'époque pour accompagner le rôti de porc à la broche.

 28.09.2017, 17:30   Journée médiévale à Collombey-Muraz: en primeur, la recette de la sauce "verde"

Gastronomie - Manger comme au temps des chevaliers, ça vous intéresse? Alors rendez-vous dimanche à Collombey-Muraz pour une journée médiévale qui se déroulera au couvert du Bochet. En attendant, on vous livre la recette de la sauce "verde".

Dans le chaudron, la potée de lentilles au lard mijote sous l’œil attentif de Stéphanie Wulf. «Ça change des saucisses et des crêpes», sourit la responsable intendance de la journée médiévale qui aura lieu dimanche au Bochet, à Collombey-Muraz.

Pour cette première animation qu’elle organise en terre valaisanne, l’Association médiévale boyarde a décidé de mettre la restauration au parfum. «Nous voulons faire connaître le Moyen Age au public en lui permettant de le vivre de l’intérieur, relève son président Marc Wulf. La cuisine, les goûts font partie de ce qu’on veut présenter.» 

Entre deux démonstrations de chevaliers en armure, les visiteurs pourront se sustenter à la mode d’autrefois. Au menu: la classique soupe à la courge, la potée d’orge perlé aux légumes ou le rôti de porc à la broche agrémenté de sauces d’époque. A commencer par la «verde»: «Elle est à base de verjus», reprend Stéphanie Wulf. Verjus? «C’est un jus extrait de raisin blanc qui n’a pas mûri. On pourrait le remplacer par du vinaigre mais nous devrions arriver à en trouver, pour respecter la recette.» 

La Toile, source d’inspiration

Ceux que cette saveur acide ne séduirait pas opteront pour une pâte aux cerneaux de noix et à l’ail. Ou pour la sauce caméline: «Elle comporte pas mal d’épices, dont du gingembre. Car étonnamment, à l’époque, ils en avaient du local. Ne me demandez pas comment ça poussait!» Une gorgée d’hypocras fera «descendre» le tout.

La Boyarde installée à Noville n’a pas eu à dépoussiérer de vieux grimoires pour trouver l’inspiration. La Toile est une source efficace. «On y trouve plein d’infos sur la façon dont les gens se nourrissaient: beaucoup de céréales, de légumineuses, de légumes. Ce n’était pas très différent de ce qu’on trouve dans nos assiettes», relève Stéphanie Wulf. Qui a dû revoir certains préjugés: «Ils ne mangeaient pas que du gibier ou des sangliers. Plutôt des rôtis ou des viandes en sauce. La différence réside dans les quantités. Ils passaient douze heures à table, avec sept services. C’était ripaille, comme dans les Visiteurs!

Selon la «cheffe», le public apprécie ces découvertes gustatives. Les moins téméraires et les petits pourront néanmoins se rabattre sur un chicken nuggets moins typique, mais fait maison. 
 

>> A lire aussi: St-Triphon: fête médiévale en images

Le programme de la fête

L'Association médiévale boyarde organise sa troisième journée médiévale itinérante ce dimanche 1er octobre de 10 à 18 heures au couvert du Bochet. Au programme de cette journée, campement médiéval avec plusieurs troupes, initiations au tir à l’arc et au lancer de la hache, tir à l’arbalète, démonstration de combat en armures, animations pour les enfants, catapulte miniature. Echoppes médiévales. Bonne pitance et breuvages d'époque. Entrée libre.

En prélude samedi 30 septembre dès 8 heures, un tournoi intertroupes verra en lice une septantaine de personnes. Le public peut assister aux joutes, mais pas y participer. 

La recette de la sauce "verde"

40cl de verjus (ou du vin blanc avec un peu de jus de citron)
20g de persil plat 
5g de sauge
2 cuillères de gingembre râpé
20g de pain sec

Mixez le pain puis ajoutez le persil, la sauge et le gingembre. 
Continuez à mixer. Ajoutez enfin le verjus pour obtenir la consistance recherchée.


Top