01.06.2017, 00:01  

Du sang neuf pour faire vivre le Vieux-Monthey

Abonnés
chargement
Archiviste de ville, Pierre-Alain Bezat a repris les rênes du Vieux-Monthey.

 01.06.2017, 00:01   Du sang neuf pour faire vivre le Vieux-Monthey

Un comité presque totalement remanié et des objectifs revisités: le Vieux-Monthey se donne un coup de jeune. «Nous avons décidé de nous organiser un peu différemment», explique Pierre-Alain Bezat, qui en a repris les rênes lors de la dernière assemblée générale.

L’archiviste de ville, qui se chargera des aspects historiques et scientifiques, sera secondé à la vice-présidence par Jérôme...

Un comité presque totalement remanié et des objectifs revisités: le Vieux-Monthey se donne un coup de jeune. «Nous avons décidé de nous organiser un peu différemment», explique Pierre-Alain Bezat, qui en a repris les rênes lors de la dernière assemblée générale.

L’archiviste de ville, qui se chargera des aspects historiques et scientifiques, sera secondé à la vice-présidence par Jérôme Buttet. Le duo sera entouré d’un bureau au sein duquel Marie-Madeleine Bonvin, présidente par intérim ces dernières années, assumera le volet administratif. Jean-Charles Marchetti s’occupera du patrimoine, Marcelin Arluna de l’intendance et des infrastructures, Eric Dupont du site internet et Yvano Bressan de la caisse. Guy Cristina y représentera la municipalité. «L’idée est de constituer un premier cercle autour, pour épauler ce groupe. Par exemple pour avancer dans l’inventaire et le classement de l’imposant matériel dont nous disposons.»

Valoriser le château

Le nouveau président entend travailler à rapprocher le Vieux-Monthey de ses membres. «Nous en comptons 416. C’est beaucoup pour une association comme la nôtre, ce qui montre l’intérêt des Montheysans pour leur histoire.» Outre le développement du site internet, la publication d’un bulletin annuel devrait contribuer à leur faire mieux connaître le passé de la cité.

Le château doit aussi être mieux valorisé: «Pour les quatre ou cinqans à venir, la perspective de créer un véritable musée est utopique. Nous allons d’abord nous concentrer sur des expositions thématiques.» Dès septembre, l’édifice devrait accueillir celle de la Fondation du patrimoine champérolain qui traitait de l’émigration, enrichie d’éléments locaux. Au printemps 2018, l’association aimerait investir le rez avec une présentation évolutive consacrée au passé, présent et futur de la ville. Des conférences et des animations ponctuelles sont prévues, par exemple une balade guidée dans le cadre des Journées européennes du patrimoine.

Permanence le mercredi

Autre nouveauté, une permanence est ouverte tous les mercredis. «Je suis présent au château de 15 à 18 heures. Les gens peuvent librement venir chercher des renseignements, apporter des objets, etc.» reprend Pierre-Alain Bezat. Qui souhaite mettre en place une bibliothèque et une salle de consultation pour les chercheurs intéressés. «Les demandes sont nombreuses. Ceci pourrait déboucher sur des publications.» lmt


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top