06.03.2013, 18:13  

Zermatt investit 1,2 milliard dans le tourisme

chargement
La route facilitera l'accès aux stations de Zermatt (ci-contre) et de Saas Fee.

Tourisme - La station de Zermatt fait les choses en grand et projette d'investir près de 1,2 milliards de francs d'ici dix ans dans tous les domaines touristiques de la destination.

La destination Zermatt-Matterhorn prévoit d'investir 1,2 milliard de francs dans ses infrastructures et événements touristiques au cours des dix prochaines années. Un investissement mammouth qui devrait garantir à long terme la compétitivité de la destination.

"Un groupe stratégique a défini des axes prioritaires ainsi qu'un catalogue de mesures obligatoires. Les deux ont été signés mercredi sur le Gornergrat près de Zermatt", ont communiqué les organismes impliqués dans le tourisme de Zermatt-Matterhorn, dont la commune de Zermatt, le Matterhorn Gotthardbahn, le Zermatt Bergbahnen, l'Association des hôteliers de Zermatt et Zermatt Tourisme.

Les axes prioritaires de la stratégie mise en place portent sur huit domaines: les secteurs neige, montagne et excursions, l'héritage culturel et le paysage, le sport événementiel, le réseau de transports, le village et l'hôtellerie/para-hôtellerie.

Nouvelles sources de revenus

Ainsi par exemple, la destination compte investir dans l'optimisation des circuits de randonnée, dans la desserte du Matterhorn glacier paradise par des remontées mécaniques ou encore pour favoriser l'idée d'un "domaine skiable international Monte Rosa ski".

Dans le secteur montagne, Zermatt-Matterhorn souhaite développer les sentiers à thème, les sentiers de randonnée, l'offre familiale ou encore réactiver la chute d'eau de Findelbach. La destination veut aussi consolider et garantir l'offre héliski, étendre le golf Matterhorn à 18 trous et développer l'offre d'hébergements touristiques.

Parallèlement, Zermatt-Matterhorn investit "dans une vaste stratégie de communication". Le financement de l'ensemble sera assuré "d'une part par des fonds propres et le succès économique et, d'autre part, grâce à de nouvelles sources de revenus comme l'augmentation de la taxe de séjour", précisent encore les partenaires,


Top