08.03.2017, 17:35  

Violences domestiques: des étudiants en art du Valais se mobilisent

chargement
1/4  

 08.03.2017, 17:35   Violences domestiques: des étudiants en art du Valais se mobilisent

AGRESSIONS - Vingt-trois élèves de l'Ecole cantonale d'art du Valais avaient carte blanche pour réaliser des affiches sur des thèmes liés au bureau de l'égalité et de la famille. Plus du tiers ont choisi d'évoquer les violences au sein du couple.

"Il a levé la main, ce n’était pas pour prendre la parole». «Il a posé sa main sur son épaule, ce n’était pas pour l’épauler». Deux phrases qui claquent pour évoquer les violences domestiques touchant aussi le Valais. Ces deux phrases incarnent des affiches réalisées par Clovis Genevard, étudiant à l’Ecole cantonale d’art du Valais (ECAV). Comme vingt-deux autres élèves, il a participé au concours lancé par l’office cantonal de l’égalité et de la famille. Les réalisations des artistes sont exposées à Martigny (à l'Ecole-club Migros) jusqu'au 29 avril.

Grande force émotionnelle

Les participants, des étudiants de deuxième et troisième années, avaient carte blanche pour s’exprimer sur les sujets de l’égalité, des violences domestiques ou de la famille. Ils ont été plus de deux tiers à choisir de réaliser une affiche sur le thème des agressions domestiques. Trois étudiants ont reçu un prix du jury de l’office de l’égalité. Christelle Garcia (16 ans), de Saint-Léonard, a obtenu le premier prix. «Je voulais non seulement exprimer la violence physique, mais aussi la brutalité psychologique», explique l’étudiante de deuxième année.

Découvrez l'article complet dans nos éditions papier et numériques de jeudi.


Top